METAL #2 L'esclave de Chiméra

voir la série METAL
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Genre :

Aventure

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 2731617993

Résumé de l'album L'esclave de Chiméra

Meridia, dix sept heures après la chute du chateau de Storgholm.
Elias, quatorzième souverain de la dynastie des Hurons, est prisonnier de son armure, abandonné sur le champ de bataille. Son frère Loeth l'a trahi et a pris le pouvoir. Les Silkes sont à la recherche du corps du souverain pour s'assurer de sa mort.
Des pillards rôdent  aussi et récupèrent  les armures abandonnées.  L'une d'entre eux, Tetana,  a d'ailleurs récupéré la cyber-cuirasse et le ramène vers Chiméra. Cette armure servira d'esclave ou bien de combattant sur le ring.
Il ne reste que peu de temps à l'esprit d'Elias pour réintégrer son corps de chair. Passé ce délai, son esprit sera perdu dans le néant.
De plus, Loeth s'apprête à inhumer le corps de son frère, sous les yeux d'Emmic de Thule, le fils d'Elias...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album L'esclave de Chiméra

J'avais bien aimé le tome 1 de cette série sorti il y a deux mois aux Humanoïdes Associés. J'ai trouvé l'idée très bonne cette utilisation des armures, ce nouveau concept de "chevalerie".  Avec ce second tome, je suis encore plus conquis. L'esclave de Chiméra est encore mieux que le tome 1. 
Il y a une richesse dans le dessin et dans le récit que certaines cases sont un vrai enchantement.
Et puis, cette aventure est bien plus prenante, plus passionnante. La maestria avec laquelle Guice dessine les scènes d'actions va laisser le lecteur pantois.
Lorsque j'ai parlé du tome 1, je vous avais dit que j'étais impréssionné, sidéré, stupéfait par le boulot de Guice. Mais là, avec ce tome 2, je le suis encore plus !
Il y a des scènes chocs comme ce combat page 25 ou la fuite d'Elias avec Tetana, l'ancien armurier du rang des Lames, lorsqu'ils sont poursuivis par la Brigade Rouge (page 44 et suivantes).
Le dessin de Guice ne faiblit pas un instant. Au  contraire. Le scénario nous fournit notre lot d'adrénaline, de rebondissements et ne vous laisse guère le temps de souffler sur 56 pages.
J'ai hate de connaitre la suite.
Une série qui ne décevra pas les fans de science fiction, de suspenses, de chevaleries et de robotiques. 
Je vous recommnande bien sur Métal . Et plutôt deux fois qu'une.

Par , le

Les albums de la série METAL