MENS MAGNA #1 Les loups de kiev

voir la série MENS MAGNA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2877645401

Résumé de l'album Les loups de kiev

Les véritables maîtres du monde sont les maîtres des arcanes, des mages puissants qui dirigent les gouvernants comme des pantins : mais bien sûr, cela ne doit pas s’ébruiter. Dans ce tome, le maître des ordres blancs, accompagné d’une femme écarlate et d’un guerrier sacré, est confronté de nos jours aux conséquences des expériences ésotériques nazis. Il doit résoudre ce problème avant les russes, et avant le maître des ordres noirs.

Par Gdseb, le NC

Notre avis sur l'album Les loups de kiev

Je suis tombé sous le charme de cette BD. L’idée de Froideval d’expliquer l’histoire par une lutte entre mages est excellente, et très bien exploitée dans ce tome. On accroche très vite. Les dessins de Sorel, très sombres, servent à merveille cette histoire, nous plongeant dans une ambiance à la fois lourde, mystérieuse et horrible. Petit bémol, je trouve parfois que certaines vignettes sont un peu petites, alors que Sorel s’exprime mieux dans de grandes cases. Quoi qu’il en soit, un premier tome excellent, qui annonce une grande série.

Par , le

Les albums de la série MENS MAGNA

Nos interviews liées

François FROIDEVAL

Sceneario.com : Bonjour, et merci d’avance pour votre disponibilité pour répondre à quelques questions. Froideval : Bonjour.

Sceneario.com : Où travaillez vous, dans un studio ou chez vous ?
Froideval : Je travaille soit chez moi, soit avec les illustrateurs, parfois dans un bar, mais en général plutôt chez moi.

Sceneario.com : Quels sont vos habitudes de travail ? Vous écrivez votre BD entièrement avant de la donner à un illustrateur, ou au contraire vous la travaillez au fur et à mesure ?
Froideval : Mes Bds ne sont jamais totalement terminées d’avance. Je travaille au fur et à mesure que les illustrations avancent, même si je sais où va aller l’histoire.

Sceneario.com : Comment avez vous rencontré Tacito ?
Froideval : J’ai vu des planches chez notre premier éditeur zenda , ou dans les décors on voyait d’immenses bâtiments en fer et en verre magnifiquement dessinés, un peu dans le style des descriptions de Jules Verne [...]

Lire la suite ›