MEMOIRE DE CENDRES #10 Le bûcher

voir la série MEMOIRE DE CENDRES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Vécu

Genre :

Aventure

Historique

Sortie :
ISBN : 9782723455718

Résumé de l'album Le bûcher

Décembre 1243, la citadelle de Montségur est assiégée depuis plus de 7 mois par les armées du Roi de France.
Héléna de Lorac, dépossédée de ses terres et alliée à la cause cathare, reçoit enfin la visite des envoyés du Bayle du Comte de Toulouse qui pourront l’aider dans la défense de la place forte par la construction d’une machine de jet.
Parmi ces personnes, se trouvent le propre frère d’Héléna, Guillaume, ancien architecte et atteint de la malaria et Leila, sa belle-fille.
Malgré un sursaut d’espoir, Montségur est prête à tomber et une reddition semble inévitable.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Le bûcher

Ce 10ème tome de « Mémoire de Cendres » qui clôt la série entamée avec « Héléna » traite d’un moment charnière dans l’histoire du Catharisme : celui de la prise par les « Français » de la forteresse de Montségur (du latin Mons securus, montagne sûre) sise dans le Département de l’Ariège sur un éperon rocheux à une altitude de 1207 mètres.
Cette capitulation et le bûcher qui en suivit (près de 200 cathares furent brûlés vifs) marquera la fin de la « Croisade des Albigeois ».
Il est à noter les conditions généreuses issues des négociations accordées aux vaincus qui permirent à plus de la moitié des résidents de sortir indemnes de la bataille.
Philippe Jarbinet, à la fois scénariste, dessinateur et coloriste, a su, au travers de son personnage principal, la belle Héléna, nous conter une grande épopée aux aboutissements dramatiques. Les dialogues, les graphismes et les couleurs témoignent de la rigueur à laquelle l’auteur a voulu se plier pour coller au maximum aux faits historiques ce dont appréciera fortement le lecteur averti.
Lorsque l’on referme l’album, c’est avec une pointe de nostalgie que l’on dit au revoir à Héléna, tout en subodorant que Galia, sa petite fille, reprenne le flambeau pour une toute autre quête…

Par , le

Les albums de la série MEMOIRE DE CENDRES

Nos interviews liées

Philippe JARBINET nous parle de son diptyque AIRBORNE 44

Sceneario.com : Bonjour Philippe, en ce mois de septembre 2009, les éditions Casterman mettent à l’honneur votre dernière réalisation "Airborne 44". Comment ce projet est-il né ? Pourquoi avoir adopté ce titre ?
Philippe Jarbinet : D’abord le titre ! Il y a un an, j’avais terminé notre dernier entretien sur le fait que cela ne s’appellerait pas AIRBORNE. C’était un titre de travail que je trouvais trop militaire, trop utilisé dans le cinéma américain de série B. Chez Casterman, qui n’a pas la réputation de produire de séries B, la réaction n’a pas été la même. Le titre leur plaisait. Moi, il me faisait peur. Je voulais être plus lapidaire : j’ai fait un projet de couverture avec un énorme 44 sur toute la moitié supérieure de la couverture. Ce n’était pas mal mais nous hésitions tous [...]

Lire la suite ›

Philippe JARBINET se confie

Sceneario.com : Bonjour Philippe, vous voilà aujourd’hui à la tête d'une bibliographie conséquente. Pourriez-vous nous expliciter votre parcours et votre intérêt pour la bande dessinée ?
Philippe Jarbinet : A 43 ans, ma bibliographie n’est pas si importante : 17 albums en comptant le fait que, sur « Une Folie Très Ordinaire », j’ai fait une grosse quarantaine de pages sur trois albums, sur base du scénario de Christian Godard. « Sandy Eastern » était scénarisé par Franz. En fait, j’en ai réalisé 13 tout seul (scénario, dessin, couleurs) auxquels il faut ajouter les deux prochains que je réalise pour les éditions Casterman. Question parcours, celui-ci est un peu accidentel puisque lorsque j’ai fais mes études artistiques, je n’étais pas vraiment décidé à partir sur la voie de la bande dessinée [...]

Lire la suite ›