MAYDAY #1 Air danger

voir la série MAYDAY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

GLENAT

Collection :

Grafica

Genre :

Aventure

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782723463942

Résumé de l'album Air danger


Un terrible accident d'avion vient frapper à nouveau le territoire de la Colombie. Cette fois-ci, c'est un MD-11 de la Panax qui s'est crashé en pleine jungle. Lors des premières analyses sur place, il ressort que sur les 186 passagers, 5 seulement ont pu échapper à un triste sort tel le copilote Azad Mikoyan. Pour en déterminer les causes, une enquête est diligentée sur les lieux par l'Aeronautica Civil et le N. T.S.B. américain auxquels viennent s'ajouter l'O.A.C.I. et l'armée colombienne qui tend à penser, à prime abord, que l'accident aérien est dû au mauvais état d'entretien de l'appareil. Mais est-ce la véritable raison ? N'y aurait-il pas quelque chose de plus pernicieux que les enquêteurs et Azad Mikoyan lui-même ne maîtrisent pas pour l'instant ? L'examen des deux boites noires pourra certainement en dire plus long sur la nature de l'écrasement de l'avion, mais pour cela, il faudra les récupérer chez les guerrillos.
 

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Air danger


Après avoir œuvré sur "La trilogie noire" chez Casterman en tandem avec Philippe Bonifay, Youssef Daoudi prend son envol en solo pour réaliser une nouvelle série chez Glénat, basée sur un crash d'avion dont les circonstances ne sont pas très nettes et pour laquelle l'un des rescapés va tenter d'apporter sa lumière sur l'affaire.

"Air danger" est un épisode d'ouverture d'une série qui promet quant au suspense qu'elle développe. En effet, compte tenu du contexte bien oppressant (l'accident gravissime d'un avion de ligne dans un territoire grevé par une lutte intestine), l'affaire se révèle très sombre, voire cauchemardesque, surtout pour celui qui l'a vécu de près. Pour le citer, Azad Mikoyan se doit de faire face à sa situation traumatisante en cherchant dans ses souvenirs les plus intimes le moindre indice qui pourrait aider à la compréhension de cette pénible affaire.

Jouant parfaitement sur l'attitude torturée du héros et le questionnement qui en découle, Youssef Daoudi pilote à merveille son thriller en larguant à nos yeux ses connaissances en matière d'aéronautique bien maîtrisées et en nous parachutant les bases de son intrigue bien mystérieuse. A ce titre, il donne en pâture les faits tragiques et les décortique partiellement (erreur humaine, matériel entretenu à l'économie…), laissant planer quelques grosses zones d'ombres qu'il ne manquera pas d'éclaircir ultérieurement. De plus, il gère l'apparition de ces nombreux personnages censés alimenter ou orienter le cours de son récit tels le commandant Gustafsson, le guerillo Reyes, la taupe Carlitto, le colonel Dussan, le curieux Comte et bien d'autres, confirmant qu'il a bien les manettes en main. Les rebondissements vont bon train et l'action qui se révèle par un début de riposte dans la jungle colombienne apporte un vent énergique non négligeable.

On pourra apprécier également le superbe travail graphique de l'auteur qui démontre une polyvalence convaincante. Son dessin qui se révèle sur les 48 planches a de quoi impressionner par son réalisme saisissant et "punchy". On conviendra que le crash du MD-11 est d'une véracité surprenante tout comme les cauchemars d'Azad. Le détail n'effraie pas le dessinateur qui le restitue généreusement au gré des vignettes au découpage osé et colorisées redoutablement par ses soins.

"Air danger" est une très bonne mise en bouche d'un thriller aérien qui devrait racoler les amateurs de sensations fortes et d'intrigues énigmatiques. Et puisque le titre est un appel, il serait de bon aloi d'y répondre favorablement. Attention à l'atterrissage !
 

Par , le

Les albums de la série MAYDAY

Nos interviews liées

Youssef DAOUDI dans la trilogie Noire et Mayday T1

Sceneario.com : Afin de mieux te connaître, pourrais-tu en guise d'introduction nous expliquer comment tu es venu à la bande dessinée ?
Youssef Daoudi : Comme tous les enfants, j’ai rêvé de faire mille choses et la bande dessinée était sur la liste ! Mais ce n’est qu’à 34 ans que cela s’est concrétisé. J’ai toujours dessiné, mais peu, car mon travail dans la publicité me laissait très peu de temps. Cependant j’attendais le moment opportun pour tenter ma chance, j’écrivais à mes heures et faisais quelques planches pendant les vacances.
Sceneario.com : "La trilogie noire" est, semble-t-il, la première série grand public à laquelle tu as participé. Comment s'est fait ta rencontre avec Philippe Bonifay, le scénariste ? Qui a eu l'idée d'adapter le roman de Léo Malet ?
Youssef Daoudi : J’ai pris contact avec Philippe Bonifay par internet [...]

Lire la suite ›