MAXENCE #1 La sédition Nika

voir la série MAXENCE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Aventure

Historique

Policier

Sortie :
ISBN : 9782803634217

Résumé de l'album La sédition Nika

Constantinople. L'an 532.
La vie politique et la vie de la société se partagent entre deux factions : les Bleus et les Verts. Ces deux groupes s'affrontent depuis le début alors qu'ils n'étaient que deux groupes de supporters de courses de chars.
Ce jour-là, lors d'une course justement, deux chars des Verts sont accidentés à cause des Bleus. Après cela, des heurts ont lieu et le chef politique des Bleus est retrouvé mort : assassiné ! Ces troubles menacent l'empereur Justinien. L'imperatrice Théodora convoque Maxence, un dresseur de fauves, mais qui est aussi un auxiliaire de celle-ci, pour enquêter sur ce meurtre et pour tenter de ramener la paix dans la cité...Mais il ne lui reste que peu de temps, la ville commence à s'embraser !

 

Par Berthold, le 31/10/2014

Notre avis sur l'album La sédition Nika

Maxence est une épopée historique qui nous envoie en l'an 532 après Jésus-Christ à Constantinople, sous le règne de Justinien 1er.
Mais Maxence est, quelque part, un événement.
En effet, ce titre est la première bande dessinée écrite par le romancier Romain Sardou, l'auteur du best-seller Pardonnez nos offenses, roman publié en 2002. Depuis, ont suivi Délivrez-nous du Mal, Personne n'y échappera et bien d'autres livres.

Avec Maxence, Sardou se lance à nouveau dans le thriller historique. Il situe son intrigue au VIème siècle et la place dans Constantinople, dans le décor de l'empire romain d'Orient. Il nous fait bien comprendre aussi ce "conflit" entre les Bleux et les Verts. C'est d'ailleurs assez drôle comme concept. C'est comme si des supporters de l'OM et du PSG, prenaient la place de la Droite et de la Gauche en politique !
Il nous présente son héros, Maxence, en nous contant ses origines et son métier : dresseur de fauves. Mais rapidement, nous allons voir que Maxence a un autre rôle. Et de son rôle viendra (ou non) la survie de Constantinople et de son peuple.
Mais, son action va vite connaitre des problèmes qui risquent de compromettre tout cela.
Romain Sardou nous offre une bonne reconstitution historique, documentée où le suspense tient bien sa place. Il n'a pas a rougir de sa première approche dans le monde de la bande dessinée !

Pour le dessin, c'est Carlos Rafael Duarte qui s'en charge. Cet artiste brésilien a surtout oeuvré dans le monde du comics avec des titres comme Highlander, Green Hornet, Red Sonja, Miss Fury et d'autres titres pour le label Dynamite Comics. Maxence est donc sa première incursion dans le franco-belge.
Et Duarte s'en sort plutôt très bien. Son trait reste efficace dans l'ensemble et il sait rythmer l'action de ce récit.

Maxence, la Sédition Nika, est finalement une bonne surprise. Un divertissement de qualité qui nous en apprend beaucoup sur une certaine période de l'histoire, celle de Constantinople sous le règne de Justinien 1er.
Romain Sardou a donc réussi son passage dans le monde de la BD avec ce premier tome. Une aventure que je vous invite à découvrir.

 

Par , le

Les albums de la série MAXENCE