MATTEO #5 Cinquième époque : Septembre 1936 - Janvier 1939

voir la série MATTEO
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Genre :

Aventure

Drame

Guerre

Historique

Sortie :
ISBN : 9782754807463

Résumé de l'album Cinquième époque : Septembre 1936 - Janvier 1939

En pleine guerre civile Espagnole. Mattéo et sa troupe se sont installés sur le domaine de Don Figueras, un vieil homme autoritaire qui n'a pas sa langue dans la poche et qui se déplace grace à un fauteuil roulant. Ce qui fait qu'il est dépendant du bon vouloir des autres. Mattéo apprécie les conversations avec le vieil homme, malgré ses convictions nationalistes. De plus, Don Figueras propose l'échange entre Amélie, détenue par les franquistes et le curé de la paroisse et l'opération se passe pas trop mal. Mais Mattéo ne s'attend pas à ce qu'il apprend soudain surt le vieil homme…

 

Par Berthold, le 17/11/2019

Notre avis sur l'album Cinquième époque : Septembre 1936 - Janvier 1939

Ce cinquième tome se révèle surprenant, avec quelques belles révélations. Comme ce qui concerne Don Figueras, une sacré surprise. Mais n'en disons pas plus. Puis, il y a les relations de Mattéo avec les "deux femmes" de sa vie, surtout Amélie.
Gibrat nous montre aussi comment les troupes franquistes gagnent du terrain et semblent aller vers la victoire, malgré la motivation des troupes en face. Notre héros doit faire un choix qui le conduit, ainsi que le lecteur, vers d'autres pistes où se prépare un autre drame.
Avec ce tome, Gibrat aborde divers sujets sur ce conflit, tout en nous offrant un magnifique divertissement. Il montre que dans le camp anti-franquiste, on y abat facilement les curés, par exemple.
Ce tome 5 est très réussi. L'histoire se lit toujours avec grand plaisir. L'auteur est un excellent conteur.

L'autre plaisir dans ces pages, c'est le dessin et les couleurs. Le talent de Gibrat explose sur ces planches. C'est magnifique et très efficace. Certains passages sont superbes, comme ces paysages espagnols sous la neige. Il y a une certaine mélancolie qui ressort aussi de certaines cases.
Ce tome 5 reste une grande lecture, un très bon moment plein de très bonnes sensations.
Une œuvre forte et marquante à posséder dans toute bonne bibliothèque.

 

Par , le

Les albums de la série MATTEO

Nos interviews liées

Gibrat s'en va en guerre

Sceneario : Tout d’abord, pouvez-vous nous faire un (petit) résumé de votre long parcours ?
Jean-Pierre Gibrat : Je suis né en 1954. J’ai vécu en région parisienne jusqu’à l’âge de 23 ans dans le 92, qui était un coin assez modeste à l’époque contrairement à maintenant. Je vis maintenant dans l’Eure. J’ai débuté dans le métier par des dessins de presse puis j’ai arrêté, influencé par Mulatier. J’ai repris des études d’art plastique avant de me lancer dans la BD en 1977. Mais j’ai finalement dû continuer à faire aussi du dessin de presse jusqu’au Sursis car mes droits d’auteur ne me permettaient pas de vivre correctement. Le Sursis a tout changé. Ça m’a surpris car cela faisait vingt ans que je faisais de la BD. J’avais bonne presse mais les tirages étaient toujours modestes [...]

Lire la suite ›