Matsumoto

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

1000 feuilles

Genre :

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782723499583

Résumé de l'album Matsumoto

 
Le 20 mars 1995, des attentats frappèrent Tokyo, qui furent revendiqués par la secte Aum. C’était une attaque coordonnée, au gaz sarin. Elle fit douze victimes dans le métro et des milliers de blessés.

Un précédent avait eu lieu près d’un an avant. Un essai, un brouillon, une répétition... Qui fit huit victimes dans la ville appelée Matsumoto...
 

Par Sylvestre, le 29/10/2015

Notre avis sur l'album Matsumoto

 
Nous sommes submergés d’informations et c’est ainsi qu’il y a des événements dont on entend parler mais qu’on oublie très rapidement car ils ont eu lieu loin de chez nous. L’attaque du métro de Tokyo en mars 1995 figure parmi ceux-là : les media en ont parlé, mais n’étant pas plus concernés que cela (ni économiquement, ni socialement, ni politiquement...), nous avons pris cette information comme une autre et, passée l’émotion solidaire, nous l’avons effacée de notre mémoire. Il y a fort à parier qu’au Japon, le traitement de l’information fut tout autre ! Et que les Japonais furent tous très touchés, comme nous l’avions été lors des différents attentats terroristes qui ont été menés sur le territoire français, ou, par procuration, lors des attaques du 11 septembre...

Lorsqu’il est question d’un attentat ou d’un accident, il y a les faits : on les apprend, et on s’en émeut. Il y a les victimes, aussi : on y pense et on les plaint. On n’aimerait pas être à leur place. Et les conséquences matérielles. Mais il y a aussi ce à quoi les media s’intéressent ensuite : les causes de ces drames, leurs origines.

Dans Matsumoto, c’est cet exercice que font Laurent-Frédéric Bollée et Philippe Nicloux. Sur près de 190 planches en couleurs, les auteurs de Terra Australis reviennent sur les préparatifs de cet attentat du 20 mars 1995 et dans cette bande dessinée, ils nous apprennent ainsi ce qu’au Japon, on savait sûrement déjà avant le jour J : qu’il y avait eu des jours "J moins", des événements annonciateurs. Le premier dont les auteurs nous parlent est assez "confidentiel" et nous emmène en Australie où la secte Aum avait procédé à des essais sur des animaux en les soumettant à du gaz sarin qu’ils avaient réussi à synthétiser. Le second est le fameux attentat "d’entraînement" qui a secoué la ville de Matsumoto en 1994...

Le traitement du sujet ne fait pas de ce récit un article de journal ou de site d’information : c’est en effet au contact des acteurs et de leurs victimes que l’on est mis, ce qui nous permet d’être pénétrés autrement par l’information, d’être touchés plus personnellement. Matsumoto est donc une BD d’intérêt ; par son sujet, par son dessin très adapté pour nous rapporter de tels faits et parce qu’elle rouvre pour nous un dossier important pour la compréhension de notre monde et de nos folles sociétés.

Par , le

Nos interviews liées

Bollée et Alcante, deux scénaristes dans l'univers de XIII

Sceneario.com : Bonjour, merci de nous accorder cette interview à l’occasion de la 5è édition du Comic Con où pour la première fois une bande dessinée franco-belge est mise à l'honneur.
Sceneario.com : Comment avez-vous été castés pour la série dérivée XIII Mystery ?

Alcante : Moi ça remonte à fin 2006, j’avais fait la connaissance de Jean Van Hamme suite à la parution de mon premier livre. En fait l’attachée de presse de Dupuis savait que j’étais un grand fan et elle s’était arrangée pour qu’on puisse aller manger ensemble un midi pendant une journée presse. Donc nous avons fait connaissance, le courant est bien passé. Lui à l’époque avait annoncé qu’il allait arrêter Thorgal et j’étais intéressé par reprendre éventuellement cette série et c’était très ambitieux de ma part parce que…
Bollée : (en riant) : Oui, tu t’es dit « oh bah oui, carrément, allons-y ! » [...]

Lire la suite ›