MARVEL MEGA #19 Secret War

voir la série MARVEL MEGA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Super Heros

Sortie :

Résumé de l'album Secret War

(Secret War 1 et 2)
Alors qu'il rentre tranquillement chez lui avec sa petite amie, Luke Cage est soudain attaqué et envoyé à l'hosto. Nick Fury vient alors le voir et s'excuse pour ce qui s'est passé... Pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette scène nous revenons un an en arrière quand le Schield se rend compte que le nouveau chef du gouvernement latverien finance en douce un certain nombre de super vilains américains en leur fournissant des armes ultra perfectionnées. Fury décide alors de monter une équipe clandestine afin d'aller régler le compte de ce dirigeant. Dans cette équipe nous retrouvons Daredevil, Spider-Man, Cage, Wolverine, Black Widow, Captain America...
Tout ce petit monde arrive enfin en Latverie.

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Secret War

Au début, on se dit que ce projet va certainement être très intéressant, malgré les énormes retards de parution qui ont progressivement limé le lectorat. Après tout une troisème Secret War ça pouvait en effet laisser augurer de bons combats d'anthologie. Mais voilà on est dans les années 2000, plus dans cet esprit très 80's qui prônait du rythme, de l'éclat' et surtout de l'efficacité. Ici Bendis perd un temps fou à lancer l'action, on s'enlise dans des scènes de dialogues interminaux, à peine le deuxième épisode fini que l'action promet juste de démarrer... Trop de décompression finit par franchement lasser la lecture de ce truc qui sent davantage le pet mouillé que le pur projet bien action !
Effet renforcé par un graphisme certes très fouillé et soigné mais terriblement froid et deshumanisé qui fige chaque scène plutôt que de les dynamiser.
Comme je le disais auparavant le rythme de parution a accumulé tellement de retard que finalement cette mini série est complètement passé aux oubliettes sans vraiment sortir la tête du sac. Terriblement décevant et tellement symptomatique d'une certaine tranche de projet davantage construits comme de l'esbrouffe que comme des comics bien captivants !

Par , le

Les albums de la série MARVEL MEGA