Martin Bonheur

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Collection :

Grand Angle

Genre :

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 9782818932353

Résumé de l'album Martin Bonheur

Alors qu’elle vient à peine de refleurir la tombe de son père comme elle le fait chaque année, Agathe apprend de sa mère que ce dernier n’est pas mort. Vaniteux à souhait, sacrifiant son amour au profit de sa soi-disant carrière d’écrivain, l’homme n’a rien d’enviable. Toutefois, la jeune femme a décidé de le retrouver afin de vérifier les dires de sa mère. Après six mois de recherches, elle trouve sa trace à Veules-les-Roses, une petite station balnéaire normande. Peu de temps après son arrivée, elle surprend dans un bar une conversation qui lui permet d’identifier enfin son père, un rien présomptueux dans ses allégations d’écrivain. Agathe l’aborde, lui demande son expertise sur un ouvrage qu’elle est en train d’écrire et finit par obtenir un rendez-vous avec lui pour le lendemain. A peine sortie du café, elle se voit rattrapée par Martin, jeune homme à tout faire que toute la localité connaît, qui vient lui avouer que le critique littéraire est en fait un simulateur et qu’il serait de bon aloi de jouer son jeu. Malheureusement, Agathe ne va pas suivre ce conseil et, à l’issue de l’entrevue avec son menteur de père et de la lecture d’un projet dont il est détenteur, va lui affirmer qu’il n’est pas l’artiste qu’il prétend. Cette affirmation va avoir des répercussions insoupçonnées.

Par Phibes, le 30/04/2015

Notre avis sur l'album Martin Bonheur

Nouvel ouvrage à intégrer la collection Grand Angle de chez Bamboo, ce roman graphique signe l’association de deux auteurs particulièrement chevronnés à savoir Jérôme Félix (L’héritage du diable, Une vie à écrire, La lignée…) et Stéphane Louis (Tessa, Miss Deeplane, 42 agents intergalactiques…).

Martin Bonheur est l’histoire d’une rencontre entre deux êtres issus de deux univers différents. L’un appartenant à la grande ville (Agathe), l’autre aspirant à la sérénité dans une petite bourgade de bord de mer dépeuplée (Martin), tous deux sont appelés à se découvrir et à vivre une romance particulière. Force est de constater que si le concept n’est pas des plus originaux, il n’en demeure pas moins que ce récit a le mérite, de par le cadre bucolique mis en avant, la sympathie générale des intervenants et l’intrigue mise en place autour d’un recueil littéraire, d’être lu avec grand plaisir.

Jérôme Félix démontre qu’il est à son affaire pour démouler son histoire (qui lui touche de près) d’une façon structurée et bordée par de bons petits rebondissements. Passant de l’évocation sentimentale au drame, entretenant une bonne petite intrigue dont les bases seront à découvrir sous forme d’aveux, le « chemin du bonheur des deux êtres » s’arpente avec une certaine émotion. A ce titre, Agathe et Martin ont vraiment de la consistante, grâce à une étude caractérielle recherchée, laissant transparaître une générosité communicative. Pareillement, les seconds rôles, en particulier le garde champêtre et le sieur Smolridge, ont une place de choix pour orienter le récit, aidé en cela par une gente locale et des petites sculptures murales particulièrement gentillettes.

Côté dessin, Stéphane Louis se démarque de son univers fantastique pour cette fois-ci se focaliser dans une aventure contemporaine. Il ne fait aucun doute que sur ce registre, l’artiste met du cœur à l’ouvrage pour rendre convaincants ses personnages et le cadre dans lequel ils déambulent. S’il ne fait aucun doute que les paysages qu’il dépeint avec rigueur sont inspirés de la station normande, les personnages dégagent, quant à eux, une certaine prévenance qu’on ne peut apprécier. Agathe amène sa fraîcheur féminine, mise en évidence par des plans emplis de légèreté et Martin, de par ses attitudes volontairement statiques, apporte sa tranquillité, sa bienfaisance vis-à-vis des anciens.

Un petit bonheur de lecture qui prend sa place dans la collection Grand Angle.

Par , le

Nos interviews liées

Un entretien avec un scénariste passionné

Jérôme Félix nous parle de l'Héritage du Diable et de son dessinateur surdoué : Paul Gastine   Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Interview de Louis, auteur prolifique !

Sceneario.com : Bonjour Louis, et merci de prendre de ton temps pour répondre une
 nouvelle fois à nos questions, pour le plus grand bonheur des
 scénearionautes. Ca tombe bien, car ton actualité est semble t-il bien chargée !
Louis : Salut Matt et merci pour l’invit’ ! Sceneario.com : Louis, on va commencer si tu le veux bien par ton actualité 
immédiate, avec la sortie d’Aurore Montréal, le sixième et avant
-dernier tome de ta série Tessa, éditée par Soleil.
Louis : Avec plaisir ;) Sceneario.com : Ce tome est sans conteste le plus loufoque de la série. Qu’est-ce qui a guidé ce choix d’un album si léger, peut-être au détriment de l’intrigue de la série ?
Louis : Alors, c’est une question qu’il faudrait poser conjointement à Nico Mitric, vu qu’il est le cerveau sur Tessa, et moi les bras, mais je pense que c’est pour avoir une « respiration », avant le final [...]

Lire la suite ›

Interview de Louis...

  Sceneario.com : Bonjour Louis. Alors cette fois-ci, tu fais des infidélités à la petite Tessa et aux 42 A.I. ?!? Tu changes d’univers et te retrouves dans la galaxie Kookaburra... Comment t’es-tu retrouvé sur ce projet ?

Louis
: Bonjour ! En fait, On m’a proposé de bosser sur un Kooka U dès le tome 2 de Tessa. J’ai refusé à plusieurs reprises, n’ayant pas lu la série mère. J’ai donc attendu la sortie du tome 5 et là, j’ai tout lu d’un coup. Nico Mitric venait de reprendre la direction de collection sur la série, et il me tannait pour que j’en fasse un.

Ayant fait mon 42 au scénario et au dessin, je lui ai dit que j’étais ok, à condition de pouvoir faire le scénario [...]

Lire la suite ›

Louis pour Tessa

Sceneario.com : Bonjour Louis, nous sommes toujours heureux de t’accueillir sur Sceneario et plus encore dans le cadre du Meilleur Scénar' du mois.

Ce qui devrait frapper les lecteurs dans ce tome 4, c’est le changement du costume qu’arbore Tessa habituellement. Il devient beaucoup plus « design ». Tessa deviendrait-elle victime de la mode (rires) ?

Louis :
Ah ah ah ! Oui ! Tessa a presque 16 ans, et elle aime donc bien être au top niveau fringues ! Mais attention, elle ne "change" pas de costume ! C’est le même... qu’elle modifie à son goût ! Ca a son importance, car ce costume est important ! Cf. le tome 3…

Sceneario.com :  Tessa dispose désormais de son spin-off et ô surprise, tu es non seulement aux commandes du dessin mais aussi du scénario ! Cela traduit-il de ta part une volonté de t’investir encore davantage dans l’univers Tessa ? Le fait de faire les deux comporte-t-il des avantages, des inconvénients? Va-t-on te voir prochainement en co-scénariste sur la série mère, ou préfères-tu la laisser aux soins de Nicolas Mitric ?
Louis :
Non non, sur Tessa, je file toutes mes idées et remarques à Nico, et c’est lui qui développe Tessa sur le long terme [...]

Lire la suite ›

LOUIS

SCENEARIO :Bonjour Louis, Tessa tome 3 vient de sortir. Un peu plus d’un an sépare sa sortie du tome 1. C’est un exploit, non ?
LOUIS :Exploit je ne sais pas, mais c’est vrai qu’on ne chôme pas !! ha ha ha

SCENEARIO : Quand prends-tu tes vacances ?
LOUIS : Et bien pour être honnète, je n’en ai pas pris du début du tome 1 au bouclage du tome 3. J’ai pris 10 jours depuis, et là je suis de nouveau à fond ;)

SCENEARIO:Te sens-tu plus à l’aise avec les personnages ?
LOUIS : Yop, c’est clair !! 
C’est normal, je commence à me sentir à l’aise avec eux, surtout Tessa et Swidz bien sur ! 
De plus, sur le tome 3, je me suis beaucoup documenté niveau anatomie, et j’ai pas mal cherché de visages qui avaient ce que je cherchais depuis le début pour Tessa [...]

Lire la suite ›

Louis... dessinateur de TESSA

SCENEARIO.COM: Bonjour Mister Louis ! Chez Soleil, vient de paraître «Tessa», sur un scénario de Mitric. C’est ta première BD ?
LOUIS: Yep, pas mon premier essai, mais ma première BD.

SCENEARIO.COM: Quel est ton parcours, auparavant ?
LOUIS: Je suis un ancien prof d’éléctrotechnique en LEP. J’ai démissionné voilà bientôt 4 ans. Et ensuite j’ai bossé en pub/presse et comics, avant d’être à fond sur Tessa.

SCENEARIO.COM: Comment en es-tu venu à « Tessa » ?
LOUIS: En rencontrant Nico Mitric.

SCENEARIO.COM: Comment s’est passé cette rencontre ?
LOUIS: Didier Crisse nous avait présenté à Angoulème car on disait à Nico qu’un mec avait un style proche du sien, et moi on me parlait de Mitric sans que je connaisse son travail. Et ça a été rigolo de constater que c’était vrai. Mais nos styles évoluent dans des voies de plus en plus différentes [...]

Lire la suite ›