MARSHALL #3 Litanie Vespérale

voir la série MARSHALL
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Genre :

Anticipation

Aventure

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 2731616121

Résumé de l'album Litanie Vespérale

Planète Iriu -
La Loi et l'Ordre étaient maintenus par les Marshalls assistés de leurs "DEFS" (robots de défense). 
Tetsu était heureux, informaticien de génie, il fut choisi pour être apprenti-marshall auprès de la belle Hisaya. Malheureusement, la caste fut dissoute par le Consortium.
Aujourd'hui, Hisaya et Tetsu sont toujours en fuite. Ils doivent retrouver Ayashi. Mais ce dernier est tombé dans un piège...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Litanie Vespérale

Les deux premiers tomes de Marshall m'avaient bien plu, surtout le scénario. Le dessin de Tello etant un mélange de "manga" et de classique, parfois j'avais du mal. Mais le trait était prometteur.
Malheureusement, le dessinateur nous a quitté trop tôt.
Filippi ("Gargouilles","Ethan Ringler"...) continue la série. Il s'adjoint pour la partie graphique du talent de F.RUIZ VELASCO. Celui ci va imprégner de sa patte le graphisme de la série. Une mise en couleur qui va donner un nouveau ton à la série, donnant une puissance visuelle à ce récit : regardez la page 9 : superbe..; cela donne une autre vision de la cité aussi. Même les personnages sont différents tout en respectant les physiques et les caractères que leur avait donné Tello. Le dessinateur donne une vision moins "manga". 
Quand à l'histoire,  elle est toujours aussi bien menée, un récit fort qui nous mène de surprise en surprise.
Un tome 3 qui relance l'intêret pour cette série.

Par , le

Etonnant comme les sensibilités sont différentes! : o) Au contraire de Berthold, je trouve que le trait de Francisco RUIZ VELASCO avait un ton trop manga (allure des cheveux par exemple), les visages sont plus lisses aussi...
A la première lecture, cela m'a vraiment surpris, car non seulement le changement avec Tello était conséquent, mais en plus j'aimais son trait. La partie n'était donc pas gagné.
Cependant, le traitement des couleurs est impeccable à mon goût, et les scènes sont très bien rendues. Si bien qu'au final, le seul "hic" qui me reste concerne quand même le trait lisse : les visages sont quand même bigrement moins expressifs, les corps moins tortureux que ce que Tello avait fait. Bien que, comme Berthold le fait remarquer, les personnages conservent tout leur caractère!
Et puis ce qu'on perd en caractère, je trouve qu'on le gagne en visibilité, en fluidité.
J'attends donc la suite de cette série avec impatience pour voir comment Ruiz Velasco va s'attribuer la suite des aventures des Marchalls, d'autant que le scenario plein de rebondissements promet de belles surprises pour le tome 4!

Par , le

Les albums de la série MARSHALL

Nos interviews liées

Un entretien avec Denis-Pierre Filippi

Denis-Pierre Filippi nous invite à le suivre dans un voyage extraordinaire, du steampunk uchronique sur lequel plane l'ombre de Jules Verne. 
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›