MARLYSA La jeunesse

voir la série MARLYSA
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantastique

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9782302003170

Résumé de l'album La jeunesse

 
Avec ses trois amis Ossian, Tatrin et Cilia, la jeune Marlysa était partie se baigner. Mais ce qui devait être une partie de plaisir dans un cadre enchanteur a vite tourné au cauchemar : les quatre enfants ont rapidement été dérangés par un terrible fauve qui a gâché leur après-midi.

Puis (manifestement, ce jour-là n’était pas le leur !), la suite des événements fut tout aussi catastrophique : ils furent facilement enlevés par des Lods avant d’être vendus par eux aux terribles Klekols, réputés pour engraisser leurs proies avant de les dévorer...

Au village, on a vite senti que l’absence de Marlysa et de ses amis se prolongeait anormalement. Une expédition a donc rapidement été lancée à leur recherche : des enfants d’à peine 10 ans pouvaient-ils s’en sortir par eux-mêmes ?
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album La jeunesse

 
C’est de manière originale que Jean-Charles Gaudin et Jean-Pierre Danard ont choisi de souhaiter un joyeux anniversaire à leur héroïne Marlysa. En effet, cet album intitulé "La jeunesse" et dont le numéro de tome est zéro paraît 10 années après le premier album de la série et met en scène une Marlysa justement en passe de fêter ses dix ans !

Là où ils ont été durs avec elle, par contre, c’est qu’avant de lui faire souffler ses bougies, ils n’ont pas hésité à lui faire vivre une aventure où, pour le coup, c’était elle qui risquait de jouer le rôle du gâteau ; un gâteau dont on n’aurait pas donné cher au vu des mandibules acérées des hideux Klekols !!!

Mais ça aurait été sans compter sur l’étoffe d’héroïne de la charmante Marlysa, ni sur un personnage surprise, un personnage dont mon résumé ne fait même pas mention... Tadam !

"La jeunesse" est une histoire sympathique, mais bon, sans plus. Disons que si ça avait été le premier album d’une nouvelle série, on n’aurait pas crié à l’originalité. Là, le contexte de sa parution et l’opportunité qu’il nous donne d’aller dans le passé de l’héroïne qu’on connaît mieux adulte font la différence et justifient son existence. Après, reste à savoir si cette jeunesse de Marlysa présage ou pas d'une série annexe en phase test. A voir... Sinon, au niveau du dessin, on observe un trait peut-être plus gras qu’à l’accoutumée. Les couleurs sont elles toujours aussi gaies ; ça va bien, pour un anniv’ !!!

Enfin, après les 36 planches de l’aventure en bandes dessinées, cet album (qui peut, notons-le au passage, se lire indépendamment de ses "aînés") vous réserve un cahier supplémentaire rassemblant des illustrations de Danard réalisées pour la plupart pour les collectifs Filles de Soleil ou pour des couvertures du Lanfeust Mag. Comme quoi nous aussi on a notre cadeau !

Joyeux anniversaire Marlysa !!!
 

Par , le

Les albums de la série MARLYSA

Nos interviews liées

Jean-Charles Gaudin et Frédéric Peynet

Sceneario.com : Au mois d'août prochain, sort Phoenix, votre dernier "nouveau-né" à tous les deux, thriller moderne aux ambiances fantastiques. Après Le Feul, votre association semble se péréniser ? Comment traduisez-vous le travail de l'autre ?
Jean-Charles GAUDIN : Je connais Frédéric depuis pas mal d’années et je l’avais vu arriver avec une bd complète et de somptueuses illustrations pour l’examen de son école. Il était plus qu’évident que Frédéric Peynet avait un talent fou. J’ai eu de suite envie de travailler avec lui. Depuis, il a progressé pour arriver à ce trait si précis et si séduisant. Je suis toujours aussi stupéfait de ses planches. Tous les détails y sont sans alourdir le propos. Son trait est à la fois efficace et élégant. Pour moi, Frédéric Peynet est un grand du 9ème art !
Frédéric PEYNET : Jean-Charles et moi nous connaissons depuis 1997 [...]

Lire la suite ›

Jean-Charles Gaudin

Sceneario.com: Peux-tu te présenter et nous dire ton parcours en tant que scénariste ?
Jean-Charles Gaudin :
J’ai commencé par écrire et réaliser des courts-métrages. C’est là que j’ai appris l’écriture de scénarios. Le fait de réaliser moi-même m’a fait progresser sur les choses qui fonctionnent à l’écrit et qui marchent moins bien une fois en images. La BD est venue par la suite. C’est Crisse qui, au sortir d’une de mes projections de film, m’a tendu la perche. Je l’ai saisie et voilà…

Sceneario.com : Comment s’est effectuée ta rencontre avec Trichet ?
Jean-Charles Gaudin :
Trichet faisait partie de ces dessinateurs assidus à une réunion que nous organisons tous les mois dans un café de la Roche sur Yon en Vendée. Je commençais tout juste mes travaux sur MARLYSA [...]

Lire la suite ›