Marivaudevilles de jour

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Amour

Chronique sociale

Humour

Sortie :
ISBN : 9782205067002

Résumé de l'album Marivaudevilles de jour

A la suite d'une soirée très arrosée, une jeune femme s'inquiète de savoir si elle a couché avec le rouquin chez qui elle se réveille. A une terrasse de café, un monsieur un peu enveloppé propose la botte à une jeune fille pendant qu'un mari trompé téléphone à l'amant de sa femme. Les couples illégitimes se rencontrent et se disputent à l'hôtel alors que dans un square, deux ados aimeraient bien avoir les moyens d'y aller.

Par Olivier, le 22/10/2011

Notre avis sur l'album Marivaudevilles de jour

Ce n'est pas une histoire, mais des histoires que nous expose Martin Veyron en un long plan séquence étourdissant. La trame du scénario glisse d'un couple à l'autre avec une subtilité étonnante. L'œil accroche et suit des personnages englués dans leur histoires de couple et, au détour d'une case, se retrouve à suivre d'autres protagonistes tout aussi empêtrés dans leur désunion. L'histoire glisse comme la caméra qui nous entraine et accroche tour à tour ces hommes et ces femmes qui se cherchent, s'aiment et se déchirent.
C'est une étonnante et captivante technique que ce long travelling qui suit les passants et mixe les sons car, lorsque la caméra se détache d'un couple pour dériver vers un autre, on entend véritablement les voix du premier passer à l'arrière plan avec l'image.
C'est une délicate mécanique, une performance technique au service d'une vision acide de la relation homme femmes.
Dans ces petites histoires du quotidien où le spectateur capte des fragments de conversation de ces couples qui se croisent, dans ces dialogues où l'amour et le sexe tiennent toute la place, le romantisme est depuis longtemps passé à la trappe.
C'est drôle et émouvant, réjouissant et pathétique. Tout l'humour de Martin Veyron est là, ça pique et ça fait mal, mais c'est tellement drôle qu'on en oublie un temps le pessimisme du fond.
Avec son dessin ligne clair très sobre et ses décors minimalistes, il utilise le jeu de ses acteurs pour souligner le texte car, tout l'intérêt de l'album réside dans les dialogues qui soulignent que les relations hommes femmes sont ô combien complexes.

Par , le