Mao Zedong

Dessinateur :


Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Biographie

Culturel

Historique

Politique

Sortie :
ISBN : 9782344018392

Résumé de l'album Mao Zedong

 
Mao assistera-t-il aux funérailles de son Premier Ministre Zhou Enlai ? C'est la question qui taraude les proches de sa veuve, venus la soutenir.

Mao Zedong, Zhou Enlai et elle ont une longue et grande histoire commune. Pour répondre à cette question qui lui est posée, Deng Ying Chao va raconter cette histoire depuis le début.

Elle le fera avec une amertume qui grandira au fil de son récit, préparant ainsi son auditoire à la réponse qu'elle n'avait pas encore mais qu'elle pressentait et qui se confirmera...
 

Par Sylvestre, le 30/01/2017

Notre avis sur l'album Mao Zedong

 
Il est classique pour des auteurs de dérouler une biographie en partant de la mort du personnage considéré, en "sautant" très vite à ses jeunes années puis en bouclant la boucle en racontant sa vie chronologiquement jusqu'à revenir à sa mort "point de départ". Dans cette BD, si des funérailles sont au menu des premières planches, on comprend vite qu'il ne s'agit pas de celles de Mao Zedong qui est pourtant le personnage qui nous intéresse ! Les scénaristes font ainsi montre d'originalité dans cette BD : ils nous présentent la vie de Mao en s'appuyant sur celle, parallèle, d'un personnage qui lui a été proche. Mais l'originalité ne s'arrête pas là puisque la vie de Mao ne nous est même pas racontée "jusqu'au bout", s'arrêtant à la mort de son Premier Ministre Zhou Enlai alors qu'il lui survivra !

Un cahier supplémentaire complètera ce manque calculé. Ce cahier fort de textes et d'une iconographie intéressants se trouve en fin d'ouvrage, après que les 46 planches dessinées par Rafael Ortiz nous ont retracé la vie du "Grand Timonier" Mao, mondialement connu pour son Petit Livre Rouge et sa Grande Marche mais moins connu du grand public pour d'autres de ses actions ou pour certaines ignobles décisions qu'il a prises en opportuniste assoifé de pouvoir au détriment de valeurs humaines élémentaires...

Concentré de la vie d'un dictateur ayant marqué l'Histoire contemporaine en mettant au pas le pays le plus peuplé du monde, cette bande dessinée des éditions Glénat et Fayard pose un regard plus précis sur le Mao dont on ne connaît généralement que l'état de surface... Et le portrait bonhomme...
 

Par , le

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›