Mao et moi

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

L'ECOLE DES LOISIRS

Genre :

Autobiographie

Chronique sociale

Documentaire

Historique

Sortie :
ISBN : 9782211091459

Résumé de l'album Mao et moi


Chen est né en Chine en 1963. Il a grandi dans une famille modeste, logeant avec ses parents et ses grands-parents dans une maison de quartier populaire. La vie était douce et il a gardé de sa tendre enfance des images et des souvenirs heureux.

Un jour, il avait quelques années de plus, un grand changement s’est produit : le Grand Timonier Mao a mis en marche sa révolution rouge. Les gens ont peu à peu changé de comportement, c’était la course au zèle... Dans la rue de Chen, le comité de quartier a tué toutes les poules de sa grand-mère... Son père, lui, a été envoyé en camp de rééducation pendant plusieurs années...

Une partie Chen s’envolait avec ce nouveau vent politique. Et il a dû s’adapter, acceptant par innocente fierté enfantine de devenir un "petit garde rouge"...
 

Par Sbuoro, le 01/07/2010

Notre avis sur l'album Mao et moi


Mao et moi est une bande dessinée en cela qu’il y est proposé une succession de vignettes, mais avec ses textes tous renvoyés en bas de pages et avec un aspect parfois plus "album photo" que "suivi d’actions décomposées sur plusieurs cases", on pourra aussi dire qu’on a affaire à un joli livre illustré. A vous de juger.

Quoiqu’il en soit, ces vignettes illustrées sont bien expressives et il s’en dégage un petit quelque chose de typique, d’authentique, d’historique... Le dessin mis en peinture de Chen Jiang Hong (qui, dans Mao et moi, livre une oeuvre autobiographique) allie en effet à une certaine naïveté graphique quasi enfantine une rudesse bien plus adulte faisant écho au souvenir d’un temps jadis synonyme de difficultés et de désillusions.

Avec le regard d’un adulte ayant pris le recul nécessaire, Chen Jiang Hong revient sur cette enfance qu’il a vécue dans laquelle le rouge des drapeaux communistes a créé l’illusion dans les ternes petites ruelles de son quartier, mais c’est sans rejeter quoi que ce soit de cette vie qui l’a construit qu’il adresse cette galerie de souvenirs aux jeunes lecteurs. Ces derniers, même s’ils seront loin de se sentir personnellement concernés par le côté politique de cette histoire, pourront au moins profiter du témoignage d’un enfant d’ailleurs et pourront revenir plus tard, lorsqu’ils seront mieux renseignés, à cette lecture qu’il feront alors avec un autre œil.

Initialement paru en octobre 2008, ce titre des éditions L’école des loisirs a été réédité en juin 2010. C’est un livre à découvrir parmi d’autres dans la bibliographie du Chinois Chen Jiang Hong.
 

Par , le