Manga Studio

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

E-FRONTIER

Sortie :

Résumé de l'album Manga Studio

Aujourd’hui je teste ce logiciel. Le matin, j’ai eu une présentation du logiciel qui m'a permis de comprendre qu'il est vraiment très complet et apparemment facile d’utilisation. Ce logiciel est très utilisé au Japon par les mangaka car il permet de simplifier et de gagner du temps une fois que les crayonnés sont faits.

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album Manga Studio

Manga Studio est un logiciel d'aide à la réalisation d'un manga. Il ne vous apprendra pas à faire le story-board de la page et à la dessiner façon manga et ne la dessinera pas à votre place. Il faudra, à un moment, passer à la tablette graphique pour faire l’encrage et finaliser la page. Certes avant cela, l’utilisateur peut utiliser de nombreux modèles 3D (personnages, décors, animaux, objets, …) dont la position est entièrement modifiable en taille, position, … qui permettent de préparer la composition des cases.

C’est surtout à partir de ce moment là, une fois les crayonnés finis que le logiciel rend toute sa valeur avec son système de calque comme de nombreux logiciels (photoshop, gimp, …) on peut faire facilement l’encrage et avec de nombreux outils de le corriger, de le modifier, effacer, …

Une fois les cases finies et la page mise au propre, manga studio permet de gérer très facilement les trames pour faire les ombrages typiques des manga ainsi que tous les effets comme les ligne de vitesse, force, … et pour finir la gestion des bulles avec le texte.
La démonstration montre que pour quelqu’un qui sait dessiner et qui connaît l’outil et ses principales fonctions, il obtient un énorme gain de temps pour la réalisation de ses pages.

Une fois rentré chez moi, je regarde les premiers tutoriaux sur l'utilisation. On trouve dans l'aide le beginner's guide, un gros fichier PDF de 95 pages en anglais dans la version que j'ai mais qui sera bientôt en français.
Ce fichier permet de s'approprier le logiciel en montrant étape par étape ce que l’on peut faire, cela commence par la page sur laquelle on va dessiner, les pinceaux et certaines options que l’on peut faire et les corrections pour corriger certaines erreurs sans avoir à faire un pomme Z ou un ctrl Z et refaire juste une petite partie.
Il y a beaucoup d’explications que je ne vais pas détailler toutes une par une, mais on retrouve les outils qui, comme je le disais, se trouvent déjà dans de nombreux autres logiciels de dessin comme les calques, gommes, et que ce soit pour une illustration pleine page ou pour une histoire en plusieurs pages.

Ceci est un petit résumé du beginner’s guide, dans l’aide vous trouverez aussi le user’s guide, qui lui fait 311 pages. Et sur le web sur le site d’e-frontier vous trouverez d’autres tutoriaux (en anglais) et galeries de dessin fait avec le logiciel.

Bon, pour un dessin très minable, (non il n’y a pas moyen que je le montre !), il m’a quand même fallu pas mal de temps. Ce logiciel demande un certain temps d’adaptation et d’utilisation afin d’en tirer le maximum de profits.
Mais si vous utilisez déjà d’autres outils informatiques pour vos illustrations ou histoires complètes cela devrait être quand même assez rapide pour des premiers essais. Ce logiciel est vraiment fait pour le manga donc vous ne trouverez pas beaucoup de choses pour la couleur ou il faudra certainement exporter vos dessins sous un des nombreux formats possibles et le retravailler dans un autre logiciel.

Vous trouverez une version d’évaluation sur le site e-frontier si vous voulez l’essayer avant de sauter le pas.

Par , le