MANDRILL #6 le cheval de troie

voir la série MANDRILL
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Bulle Noire

Genre :

Espionnage

Policier

Sortie :
ISBN : 2723439968

Résumé de l'album le cheval de troie

Mandrill enrôlé par les services secrets français a pris la place de son frère dans un laboratoire nucléaire en russie. Il cherche à récupérer le résultat des recherches des russes sur la bombe H et le moyen de rentrer en France sans que sa mission soit découverte.

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album le cheval de troie

A la fin de ce tome, on se dit que les clans sont formés et on se doute a peu prêt de qui est chez les "bons" et les "méchants". Apres l'entraînement et l'arrivée en Russie dans le tome 5, le tome 6 se concentre sur la récupération des informations et les grains de sable qui viennent contrarier le plan initial. Les premiers albums étaient des histoires policières qui se finissait à la fin du tome. Depuis le tome 5, c'est une histoire d'espionnage en 3 albums. Pas de l'espionnage à la "James Bond" ou tout explose, gadgets, … mais plutôt comme dans les vieux films des années 50/60. Cela convient très bien a l'ambiance car l'histoire se passe en 1952. on est en pleine guerre froide, même Staline intervient indirectement.
Il manque le tome 7 qui clôturera ce cycle et qui doit apporter les dernières réponses aux questions. Mandrill va t'il réussir à quitter la Russie ? Va t'il tenir la promesse faite à Kira Milsein ? Et que va t'il devenir car il est officiellement mort lors de son évasion de prison.

Par , le

Les albums de la série MANDRILL

Nos interviews liées

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›