Mandela et le Général

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Document

Guerre

Historique

Politique

Sortie :
ISBN : 9782413003519

Résumé de l'album Mandela et le Général

 
Correspondant pour The Independent en Afrique du Sud de 1989 à 1995, John Carlin était aux premières loges pour mesurer la complexité de la situation qui régnait dans ce vaste pays divisé par l'Apartheid et pour couvrir la libération de Nelson Mandela.

Il fut aussi aux premières loges pour suivre les moments historiques qui ont suivi cette libération et qui ont permis, contre toute attente, de voir Mandela accéder au pouvoir.

Sur la base d'entretiens privés que le journaliste a eus avec Nelson Mandela et sur la base d'une conversation qu'il a eue des années après l'accession de Mandela au pouvoir avec l'ex-Général Constand Viljoen, John Carlin lève un voile sur les coulisses des importantes négociations qui ont permis à "Madiba" de gagner son pari.
 

Par Sylvestre, le 11/09/2018

Notre avis sur l'album Mandela et le Général

 
Certes, c'était il y a longtemps, et on n'a donc peut-être plus tous les éléments en tête. On se souvient de certains noms propres : Mandela, Robben Island, Botha, De Klerk... Mais on n'est plus sûr du tout de se rappeler de Constand Viljoen. Et c'est pour cela entre autres que cette BD est intéressante : parce qu'elle nous présente un homme qu'on ignorait alors qu'il a joué un rôle important dans la fin d'événements qu'on a pourtant suivis à la télé, aux infos...

Etre journaliste aide à obtenir l'accès à des endroits et à des personnalités. Quel privilège ! Surtout lorsque les événements à couvrir sont spectaculaires (des manifestations sportives internationales, des spectacles grandioses) ou lorsqu'il s'agit de moments qui vont marquer l'Histoire (la chute du mur, le 11 septembre, la réunification des deux Corée ?!!...) L'accession à la présidence de Nelson Mandela fait partie de cette deuxième catégorie. Et si le nombre des Noirs vivant en Afrique du Sud était tel que jamais des Blancs n'auraient dû s'approprier le pays et traiter comme ils l'ont fait ces Africains chez qui ils se sont installés, il n'en a rien été et on connait la suite : Apartheid, ségrégation, injustices, violences. Et tout ça "de bonne foi", avec (leur) Dieu comme alibi ! Les Hollandais sont arrivés en Afrique du Sud en 1652. Allez demander, des siècles plus tard, à leurs descendants de renoncer à ce qu'ils ont construit, à ce qu'ils ont exploité... Impossible ! Mais quid des gens qui se sont faits déposséder et qui ont donc logiquement nourri une haine de plus en plus forte contre ces occupants qui les maltraitaient ? L'équation semblait impossible à résoudre, et pourtant, un homme l'a fait.

Il y avait les armes des Blancs contre des Noirs en nombre. Il y avait des lois injustes mais il fallait compter aussi avec une empathie, à l'étranger, pour les Noirs sud-africains brimés. La solution, c'était forcément la guerre ! Mais heureusement, à l'instar d'un Mahatma Gandhi, Nelson Mandela a su régler un inextricable conflit sans avoir recours à la violence, avec le bon sens et la sincérité comme armes pour faire s'abaisser celles de ses rivaux. Et cette BD nous raconte cela avec des planches signées Oriol Malet : comment Mandela a pu convaincre le Général Viljoen de ne pas déclencher une guerre et même de reconnaître que les idées de "Madiba" étaient bien celles qu'il fallait pour tous les Sud-Africains. Alors même que Viljoen était l'absolu contraire de Mandela et qu'en qualité d'ancien militaire très haut gradé, il avait réussi à fédérer tous les nationalistes sous une seule et même bannière ! Un tour de maître qu'a joué là Mandela, vraiment ! Devenant ainsi une icône de paix internationale qui a mis tout le monde d'accord sur la justesse de son combat et sur l'intelligence de sa stratégie ; ou plutot de sa vision de la vie.

Avec la voix off de Viljoen comme fil conducteur de la narration, avec quelques cartes géographiques, avec des reproductions de unes de journaux, avec un style graphique brut et des couleurs peu nombreuses et très crues... Avec quelques silhouettes symboliques à déceler çà ou là, aussi, réalisées à la peinture, et grâce à ces souvenirs que partage avec nous John Carlin, devenez vous aussi un témoin privilégié de ces instants qui ont fait basculer la vie de millions de personnes : lisez Mandela et le Général !
 

Par , le