Mamé

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

6 PIEDS SOUS TERRE

Collection :

Lépidoptère

Genre :

Intimiste

Noir et Blanc

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782352120360

Résumé de l'album Mamé


Dans la maison de retraite "Les beaux jours" où elle a été placée, Mamé coule des jours plus longs et ennuyeux que beaux ou heureux. Clouée dans son fauteuil roulant et simple pensionnaire de qui il faut s’occuper aux yeux du personnel de l’établissement, elle rêve souvent de pouvoir goûter à un peu plus de liberté.

Non... Aller jusqu’à ces pyramides que montre un tableau dans le couloir n’est pas un objectif qu’elle s’est fixé. Une simple promenade avec des membres de sa famille, déjà, lui ferait le plus grand bien !

Alors elle s’est décidée. Ce jour-là, agrippant les roues de son fauteuil, elle s’est lancée au-dehors, au nez et à la barbe des employés de la maison de retraite. Et elle a roulé jusqu’à la cour de l’école où elle voulait voir jouer Loulou, son petit fils.

Ce petit trou dans le grillage était tellement tentant : Mamé à fait sortir Loulou de son école ! Elle avait réussi à se trouver un compagnon de promenade, la promenade qu’elle espérait depuis longtemps...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Mamé


Loïc Dauvillier et Deborah Pinto nous offrent avec Mamé une bande dessinée très touchante. Depuis cet été 2003 caniculaire, les personnes âgées sont revenues sur le devant de la scène, criant malgré elles - pour les plus délaissées - qu’elles avaient besoin d’attention même si la trépidante vie des membres de leur famille ne permettait plus trop de leur faire une place de choix dans leur agenda... Mamé, c’est une de ces personnes, une vieille dame confiée aux bons soins d’une maison de retraite.

Oh non, elle n’est peut-être pas délaissée par sa famille, elle. Mais on comprend que vivre ailleurs que dans un vrai chez-soi la rend malheureuse. Cependant, on ne sait pas trop, au début de l’histoire, si on va faire connaissance avec une mémé à la Carmen Cru ou à la Tatie Danièle ou si les auteurs ont plutôt imaginé une grand-mère sympathique.

La deuxième option s’imposera vite. Et c’est donc avec un certain plaisir qu’on va l’accompagner lors de sa promenade, une promenade en noir et blanc sur 32 pages où le peu de texte ressemblera à ces profondes inspirations de bon air qu’on peut faire lorsqu’on a envie de vivre pleinement un instant de bonheur.

Mamé, c’est un peu notre grand-mère tout au long de cet album. On a l’impression de savoir qui elle est, ce qu’elle veut, et on est ravi de vivre à ses côtés les petits bonheurs dont elle profitera lors de sa fugue !

Allez, laissez-vous tenter par l’authenticité et la richesse d’une apaisante promenade inter-générations. Lisez Mamé.
 

Par , le

Nos interviews liées

Loïc Dauvillier, un auteur résolument militant

Sceneario.com : Bonjour Loïc. Loic Dauvillier : Salut Sceneario.com: Petite souris grosse bêtise vient de sortir aux éditions de la Gouttière. Comment est née Suzy ? Loic Dauvillier : Suzy est la continuité de mon travail en direction de la jeunesse. Comme pour mes récits adultes, pour écrire, j'observe ce qui se passe autour de moi. L’histoire, Petite souris, grosse bêtise, doit beaucoup à ma fille. Je la regardais un peu vivre sa vie, avec ses difficultés et ses bonheurs d'enfant. Le récit est venu de là. Sceneario.com : Suzy est une petite fille espiègle, charmante et pleine de vie, mais est-ce vraiment une petite fille de son époque ? Loic Dauvillier : Je pense que oui… simplement parce que c'est ma fille et j'espère qu'elle est dans son époque. Plus sérieusement, si tu entends par "de son époque", une enfant qui utilise l'ordinateur, qui joue à la DS et tout ce genre de choses, évidement non [...]

Lire la suite ›

Inès, par Loïc Dauvillier et Jérôme D'Aviau

Sceneario.com : Bonjour Loïc ! Vous vous étiez déjà présenté en quelques lignes, en 2007, à l’occasion d’une interview que vous aviez donnée pour ce même site, alors, histoire de ne pas vous faire redire des choses que l’on sait déjà, pourriez-vous plutôt nous parler du Loïc Dauvillier que vous êtes par rapport à celui que vous étiez à vos débuts d’auteur ?
Loïc Dauvillier : A lire votre question, j’ai la sensation d’être un vieux scénariste ! Pour ma part, j’ai l’impression de débuter... En qualité de personne, je ne pense pas être bien différent. Bien sûr, j’ai dû évoluer, mais je n’ai pas de recul pour faire une analyse et tirer des conclusions. D’un point de vue professionnel, j’ai eu la chance de pouvoir faire des livres [...]

Lire la suite ›

2007, l'année Dauvillier !

Sceneario.com : Bonjour Loïc, tes multiples métiers dans le milieu bédéphile font de toi quelqu’un de surprenant et de passionnant, alors pour ceux qui ne te connaissent pas encore, ( !) peux-tu te présenter ?
Loïc Dauvillier : Passionné par le livre et les techniques d’impression, je crée en 1996 les Editions Charrette. A travers cette structure, je développe avec les auteurs un terrain d’expérimentation et de plaisir. Les Editions Charrette placent l’auteur au centre de la création et je veille à répondre au mieux à leurs attentes.
Sous l’impulsion de Jean-Luc Loyer, je me lance dans l’aventure de l'écriture. En 2004, je travaille avec mon complice Marc Lizano sur le premier opus d’une série jeunesse. Reste à trouver un éditeur pour La Petite Famille, puisque publier mes ouvrages chez Charrette serait trop facile [...]

Lire la suite ›