MAGNUM PHOTOS #3 McCurry, NY 11 septembre 2001

voir la série MAGNUM PHOTOS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Biographie

Historique

Sortie :
ISBN : 9782800167336

Résumé de l'album McCurry, NY 11 septembre 2001

 
Steven McCurry a fait du théâtre et a étudié le cinéma mais c'est néanmoins sur la photo qu'il a jeté son dévolu, séduit par le côté "capture de l'instantané" et par le fait qu'être photographe ne signifiait pas, comme au cinéma, nécessité d'avoir recours à de la postproduction, à du montage, etc, etc...

Parti sur les routes et sur ses deniers en Asie, il a parcouru plusieurs pays dont certains l'ont marqué plus que d'autres car il y a côtoyé la pauvreté et la guerre. Puis un jour, en 1984, un cliché l'a rendu célèbre et les commandes ont commencé à affluer : enfin, il allait pouvoir vivre et voyager grâce à ses photos !

Steven McCurry a alors parcouru le globe pour des titres prestigieux et a couvert des conflits dont personne, sans lui et une poignée d'autres, n'aurait su plus que ce que les media en disaient. Le 10 septembre 2001, il est rentré chez lui, à New York, après avoir bouclé un reportage au Tibet. Le lendemain, les deux tours du World Trade Center s'écroulaient devant ses objectifs : pour la première fois, McCurry allait photographier la guerre à domicile...
 

Par Sylvestre, le 01/11/2016

Notre avis sur l'album McCurry, NY 11 septembre 2001

 
Il n'est plus trop rare de trouver des bandes dessinées dans lesquelles ont été insérées des photos, et c'est un moindre mal, surtout lorsqu'il s'agit d'ouvrages relatifs aux grands noms de la photographie ! Dans la collection Aire Libre des éditions Dupuis (où l'on trouve aussi la série Le photographe) est parue en septembre 2016 cette bande dessinée : McCurry, NY 11 septembre 2001, soit quinze ans après l'attentat qui a mis à terre les tours jumelles du WTC de Manhattan. Une BD faisant suite à celles sur Omaha Beach et Cartier-Bresson.

On y lit une biographie sélective de Steven Adkins McCurry, célèbre photoreporter pouvant se targuer de s'être trouvé "là où ça se passait" à différentes reprises notables, notamment lors de ce fameux 11 septembre 2001, mais aussi lors des attentats parisiens du 13 novembre 2015...

Le récit raconte les grandes lignes et les points forts de la carrière du photographe. Ses voyages, ses choix, ses plus grandes peurs et ses succès... et s'attarde plus particulièrement sur le 11 septembre et sur comment il a géré son urgence de témoin photographe dans la tourmente, avec son assistante (et avec recul !), malgré les difficultés qu'on imagine, liées au contexte apocalyptique et de tension nerveuse à grande échelle. Trop rien sur les victimes ou sur des tas d'autres questions que tel événement soulève : on se concentre là sur McCurry.

Le dessin est assuré par le Coréen Jung-gi Kim et colorié par Walter Pezzali. Plusieurs dizaines de photos de McCurry viennent compléter l'ouvrage en étant intérgrées dans des planches ou en composant un portfolio supplémentaire. Certaines sont inédites, certaines sont malheureusement présentées sur des pages doubles et voient ainsi leur sujet par la reliure, dommage. Enfin, et avant ce portfolio, un texte fait suite à la bande dessinée. Rédigé à partir d'interviews de Steven McCurry menées par Jean David Morvan, il est par contre très décevant, ne nous apprenant pas grand chose de plus que ce qu'on a déjà lu dans la BD, parfois mot pour mot !
 

Par , le

Les albums de la série MAGNUM PHOTOS

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›