MAGNUM PHOTOS #2 Cartier-Bresson, Allemagne 1945

voir la série MAGNUM PHOTOS
Dessinateurs :



Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Aire Libre

Genre :

Biographie

Document

Guerre

Sortie :
ISBN : 9782800163338

Résumé de l'album Cartier-Bresson, Allemagne 1945

 
Devant l'avancée des nazis sur le sol français et parce qu'il pensait que c'était la seule manière de retrouver la paix en France, le Maréchal Pétain a annoncé le 17 juin 1940 qu'il allait signer l'armistice avec l'ennemi. Des bataillons entiers reçurent alors l'ordre de se rendre ; il y avait parmi eux celui dans lequel servait le photographe Henri Cartier-Bresson.

C'est ainsi que de 1940 à 1943, Cartier-Bresson fut séparé de son appareil photo : un Leica qu'il avait soigneusement caché en attendant que se termine cette période pendant laquelle il fut prisonnier des Allemands dans différents "Stalag" desquels il a toujours essayé de s'évader. Lorqu'à sa troisième tentative il y parvint, il retrouva son appareil et se remit au photojournalisme, comptant parmi les précieux rapporteurs des ambiances de la fin du conflit et du début de l'après-guerre...
 

Par Sylvestre, le 18/09/2016

Notre avis sur l'album Cartier-Bresson, Allemagne 1945

 
Cartier-Bresson, Allemagne 1945 est le deuxième tome de la série Magnum Photos. Le premier *, qui traitait du débarquement des Alliés en 1944 en Normandie, était au format paysage. Celui-là est au format portrait et de dimensions 18x24, tout comme le sera le troisième volume annoncé, relatif à McCurry et aux événements du 11 septembre 2011 à New York. Oui, il est question de photographes renommés et de prises de vues dans cette série, mais peu importent les formats, finalement, du moment que les images (photos et dessins) jouent leur rôle !

Cet ouvrage à la couverture cartonnée rassemble, après une page de préface, une bande dessinée comptant 90 planches en noir et blanc et un cahier supplémentaire de 46 pages. Dans ce cahier écrit par Thomas Tode et revenant sur la période concernée, on retrouve de nombreuses reproductions de photos de "HCB". Si certaines on été intégrées reproduites dessinées dans la BD, d'autres n'y sont que "suggérées" et l'on voit ainsi parfois dans les vignettes réalisées par Sylvain Savoia le moment où des photos ont été prises, mais d'un autre angle de vue. On fera aisément le lien, après avoir lu la BD, avec les véritables photos.

Ce récit est biographique, il passe cependant très vite sur différentes parties de la vie de Cartier-Bresson pour "zoomer" plus spécialement sur la période s'étendant de 1940 à 1946. C'est avec le recours à quelques flashbacks qu'est organisé le scénario de Jean David Morvan et Séverine Trefouël.

Comme pour rendre hommage à cette volonté qu'avait HCB de capturer l'instantané, la bande dessinée propose (certes) des séquences où les vignettes se suivent et décomposent l'action, mais elle regorge aussi de vignettes qui "saccadent" un peu plus la timeline et font ressembler les planches à des pages d'albums-photo.

Une édition spéciale existe de cet ouvrage ; avis aux amateurs ! Un ouvrage intéressant et dont les deux parties se complètent : la BD raconte des faits et fait revivre les personnages, le texte du cahier supplémentaire va lui plus loin dans l'analyse de l'histoire et du rapport qu'a Cartier-Bresson à la photographie)

Un document à découvrir dans la collection Aire Libre des éditions Dupuis, en collaboration avec l'agence Magnum et la Fondation Henri Cartier-Bresson.

---------------------

* Premier si l'on intègre pas à cette série le Depardon-Loustal : Carthagène, sorti également chez Aire Libre en novembre 2015.
 

Par , le

Les albums de la série MAGNUM PHOTOS

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Savoia

- Sceneario.com : Hello Sylvain et bienvenue sur Sceneario.com !! C’est un plaisir de recueillir pour la première fois tes propos, à l’occasion de la sortie du tome 2 de « Marzi » à paraître en avril 2006 chez Dupuis, en collaboration avec Marzena Sowa. Je te laisse te présenter, toi et ton parcours, tu le feras certainement beaucoup mieux que moi. (Rires) 

Sylvain Savoia : D’accord, mais je ne suis pas sûr de rester très objectif…Alors voilà, pour faire simple, je suis l’auteur de onze albums en tant que dessinateur (et parfois co-scénariste) depuis 1993. Avec un western un peu décalé : « Reflets perdus », cinq albums de science-fiction : « Nomad », trois albums de polar européen : « Al’Togo » et deux albums de chroniques sociales (comment appeler ça ??) avec « Marzi ». 

J’ai aussi participé à un « chroniques de Sillage » avec mes frères d’armes de l’atelier 510TTC dont j’ai fait partie depuis la création jusqu’à il y a deux ans environ et puis des trucs ici et là [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›