MAGNUM OPUS #1 Volume 1

voir la série MAGNUM OPUS
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Editions H2T

Genre :

Heroic Fantasy

Manga

Médiéval

Shonen

Sortie :
ISBN : 9782377772568

Résumé de l'album Volume 1

Magnum est un jeune garçon qui vit dans le triste et froid royaume de Vonéra. Il rêve de devenir un grand chevalier, comme l’illustre Graham, afin de défendre les plus pauvres. Il fait partie de ces nombreuses familles qui ont bien du mal à survivre. La faim les tenaille constamment.

Heureusement, son amie Platina, dont le père travaille pour le Roi, lui donne régulièrement des denrées pour les aider.

Un soir, alors qu’ils parlent tous les deux, quelle n’est pas leur surprise d’être secrètement abordés par Graham. Il connait leur nom, ce qui est déjà surprenant. Mais, surtout, il leur donne rendez-vous, le lendemain, dans la forêt voisine pour leur remettre quelque chose.

Hélas, le rendez-vous du lendemain se transforme en un terrible drame.

Par Legoffe, le 14/08/2020

Notre avis sur l'album Volume 1

Les éditions H2T éditent des histoires originales, typées manga mais qui sont réalisées par des auteurs du monde entier. Cette nouvelle série, par exemple, est signée de Heitor Amatsu, qui est brésilien.

Il s’agit d’une aventure d’heroic-fantasy, qui s’inscrit dans une veine classique, tant au niveau des dessins que du scénario. Le style graphique rappelle aussi les grands jeux de RPG, dont l’auteur est un fan.

Annoncée en trois volumes, la bande dessinée démarre tambour battant. Nos héros vont être vite plongés dans les ennuis sans vraiment comprendre, pour l’instant, ni les enjeux ni qui sont réellement les méchants dans cette affaire.
Le scénario est bien ficelé, laissant beaucoup de questions encore en suspens à la fin du premier tome (dont la dernière scène, d’ailleurs, est assez inattendue).

S’il est question d’aventure et de magie dans cet univers médiéval, Amatsu parle aussi d’injustice et de pauvreté. Il insiste sur ce qu’est la faim, plus que dans d’autres BD évoquant un contexte identique. Ses propos peuvent ainsi faire mieux réfléchir sur ce qu’est vraiment le désespoir et la pauvreté.

Sombre, doté de héros un brin anticonformistes, ce manga n’en est pas moins un shonen, qui devrait séduire les amateurs, qu’ils soient jeunes ados ou un peu plus âgés. La qualité est au rendez-vous et le fait de savoir que l’histoire se boucle en trois tomes est également un petit plus dans ce monde éditorial où les séries sont souvent trop longues.

Le livre sortira en librairie en septembre, mais il est déjà disponible en version électronique sur le site de l’éditeur.

Par , le

Les albums de la série MAGNUM OPUS