MADELEINE, RÉSISTANTE #1 La Rose dégoupillée

voir la série MADELEINE, RÉSISTANTE
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

DUPUIS

Collection :

Aire Libre

Genre :

Autobiographie

Drame

Guerre

Historique

Sortie :
ISBN : 9791034742752

Résumé de l'album La Rose dégoupillée

Madeleine vit, heureuse, dans la Somme avec ses parents, instituteurs, et son grand-père. Mais cette adolescente au fort caractère voit son existence basculer lorsque les Allemands envahissent le pays en 1940. A 17 ans, elle souhaite entrer dans la Résistance mais ne sait guère comment s’y prendre. C’est alors qu’elle contracte la tuberculose. Elle est envoyée en cure à Saint-Hilaire-du-Touvet.

Par Legoffe, le 08/09/2021

Notre avis sur l'album La Rose dégoupillée

Voilà un des livres événements de la rentrée ! Dupuis propose la compilation des trois Cahiers de Madeleine dans une très belle édition, formant ainsi le tome 1 de cette autobiographie. Car cet album est le témoignage du parcours d’une résistante bien réelle, Madeleine Riffaud, recueilli par Jean David Morvan.

Autant dire qu’on attendait beaucoup de la rencontre entre cette femme au courage incroyable et cet homme qui compte parmi les plus grands scénaristes de la bande dessinée, sans oublier un troisième larron, un dessinateur à l’immense talent, Dominique Bertail.

Nul n’imaginerait, à raison, pouvoir être déçu par une telle équipe, renforcée par Eloïse de La Maison pour les recherches historiques. Et, en effet, quel travail extraordinaire. Le récit de Madeleine, alias Rainer (son nom de Résistante), vous prend aux tripes dès les premières pages. On ne peut qu’être admiratifs de la volonté de cette femme qui a toujours eu du caractère et la volonté de ne pas être enfermée dans des modèles convenus. Résistante contre les Allemands à un moment donné de sa vie, mais aussi résistante contre le machisme et les préjugés de la société, elle a également été, plus tard, une journaliste engagée dénonçant le colonialisme.

Ce témoignage est raconté avec détail et sincérité. L’émotion est omniprésente. On sent que cette femme s’est vraiment livrée sans voile à son confident, devenu ami depuis. Et Jean David Morvan a parfaitement su, grâce à son talent et à son expérience, retenir l’essentiel à travers un scénario d’une grande maîtrise. C’est bien simple, nous avons l’impression d’être aux côtés de Madeleine à chaque instant.

La réussite du livre, on la doit aussi à Dominique Bertail, qui a été propulsé sur le devant de la scène, il y a quelques années, avec Ghost Money. Il réalise, ici, un travail tout aussi fin et minutieux, mais avec une approche artistique très différente. Ses dessins sont mis en couleur par un unique lavis bleu. Le résultat est de toute beauté. Il ajoute à la force du récit et à la qualité de cette BD que je vous invite absolument à découvrir.

Par , le

Les albums de la série MADELEINE, RÉSISTANTE

Nos interviews liées

SERIAL KILLERS nouvelle collection chez Glénat

Aubert pour Sceneario.com: Jean-David, comment êtes-vous arrivé sur cette nouvelle collection chez Glénat ? Qui a proposé ce thème ? Vous, Stéphane Bourgoin ou votre Editeur ?

Jean-David MORVAN: Je suis un enfant des serial killers, même si ça parait bizarre à dire. A 12 ans, j'ai lu Dragon Rouge, le livre de Thomas Harris qui précède le Silence des Agneaux. Après, et pendant des années, il n'y avait que des histoires de serial killer, tout le temps, partout : Cinéma, romans etc. Y'en avait qui étaient passionnantes, mais au bout d'un moment, c'était lassant. Il y avait toujours des scènes gores, d'autopsies. Je m'en suis un peu lassé. Un jour, Séverine Tréfouël, avec qui je travaille sur divers projet, m'a parlé de ça, en me disant que cet aspect psychologique des serial killers était très intéressant, avec une approche différente des gens par rapport à ma génération, même si nous n'avons pas tant d'années de ça de différence [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Interview Bertail & Smolderen

Sceneario : C'est votre deuxième collaboration. Avez-vous utilisé les mêmes méthodes de travail ?
Bertail :
Non, je ne pense pas qu'on puisse dire ça. A la première collaboration (l'enfer des pelgram, Delcourt) le scénario était déjà écrit et les éléments déjà mis en place. On a un peu essuyé tous les plâtres avec cette première série.

Sceneario : Et cette fois, vous avez travaillé plus en amont avec le scénariste ?
Smolderen :
Je l'ai écrit en flux tendu en dialoguant constamment avec Dominique, et en tenant compte de ses remarques et de ses envies. C'est un travail de collaboration vraiment très très proche. On passe beaucoup de temps à discuter de chaque scène. Dominique a des tas d'idées que j'essaye d'intégrer.

Sceneario : Avant cette interview, j'ai pu voir les originaux qui étaient exposés à la galerie Arludik [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Dominique Bertail dessinateur de Shandy chez Delcourt

Sceneario.com: Peux tu te présenter un peu.
Dominique Bertail: Voilà une dizaine d’années que je fais de la Bande Dessinée, j’ai fait une série avec Thierry (NDR:Thierry Smolderen) qui s’apelle l’Enfer des Pelgram chez Delcourt, puis un livre en solo chez Alain Molet, “l’Homme nuit”,  et “L’Homme tableau”, et mon actu c’est la sortie du tome 2 de Shandy chez Delcourt. Je travaille aussi régulièrement pour Fluide Glacial.

Sceneario.com: Comment c’est passé la rencontre avec Matz?
Dominique Bertail: Matz avait proposé le scénario à Casterman, mais ça n’a pas énormément suivit, il l’a donc proposé à Guy Delcourt et, lui m’a mis en contact avec Matz car il savait que c’était un thème qui me plaisait et que je travaillait sur un scénario du genre sans arriver à m’en sortir [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›