LUMINAE #1 La Dame Perdue

voir la série LUMINAE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

ANKAMA

Collection :

Kraken

Genre :

Aventure

Fantastique

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782359102185

Résumé de l'album La Dame Perdue

Qui est Luminae, aussi appelée "la Sainte" ? On ignore tout d'elle, elle vit éloignée des hommes. Pour la protéger, cinq femmes, cinq "guerrières" : Alpha, Izée, Sis, Hanae et Oélie l'accompagnent. Luminae ne doit jamais être attrapée par le Mal.
Pourtant, quelque chose semble sur leurs traces. Les Dames, malgré leurs talents, semblent inquiètes...

 

Par Berthold, le 15/09/2011

Notre avis sur l'album La Dame Perdue

Luminae est une série publiée chez Ankama et qui s'avère être une très belle surprise. En fait, cette maison d'édition arrive à nous surprendre avec ses publications.

Luminae
est la première œuvre en solo de Bengal, le dessinateur de Meka et Naja. Ici, il s'occupe du scénario, du dessin et de la couleur. C'est un sacré challenge et il prouve qu'il avait raison de se lancer dans cette aventure.

L'auteur va donc nous présenter son univers : un genre de fantasy-médiéval, mais qui change un peu par sa narration et les codes utilisés. Ici, nous faisons connaissance de Luminae. En fait, non, nous en apprenons plus sur les Dames qui l'accompagnent que sur elle. Luminae garde tout son mystère et nous ne savons pas grand chose non plus de ceux qui la poursuivent. Nous découvrons que le pays où elle se trouve semble perturbé par l'arrivée d'une menace qui, comme nous le verrons, semble vraiment très puissante et dangereuse.
Bengal avec son récit, arrive à nous donner envie de poursuivre l'aventure. Il a su créer une histoire assez originale et prenante.

Il a su s'adapter côté dessin pour aller à l'essentiel, que ce soit dans sa mise en scène, de son approche de la narration (voir ses pleines pages) et ces scènes où le dessin prime sur le texte. D'ailleurs, pas besoin de mots pour décrire ce qu'il se passe ici. L'auteur a su nous présenter un panel d'héroïnes assez belles et charismatiques.
Il sait nous donner le frisson quand il le faut et nous donner quelques sueurs froides lors des scènes de combat. Bengal est un artiste doué, il est vrai,  et il faut le souligner une nouvelle fois.

Luminae
est une œuvre qui mérite que l'on attire toutes les lumières sur elle et elle confirme un auteur majeur.

Vous verrez aussi une très belle galerie hommage aux personnages de la série, signée Gerald Parel, Olivier Vatine, FCP et bien d'autres.
Vivement la suite !

 

Par , le

Une très belle découverte ce mois-ci, j'ai nommé Luminae paru chez l'une des maisons d'édition montante: Ankama!

La couverture interpelle d'entrée de jeu grâce à sa composition et à son traitement spécifique, puisqu'elle a bénéficié d'un vernis sélectif dont le rendu est du plus bel effet.

L'intérieur de l'ouvrage n'en est pas moins appréciable pour le peu qu'on apprécie la technique développée par Bengal, unique auteur de cette nouvelle série.
Bengal nous propose en effet un trait simple mais efficace, débarrassé de toutes fioritures, ainsi qu'un découpage intelligent et vivant qui n'est pas sans rappeler parfois le dessin animé Dragon Ball Z (le parallèle peu surprendre, mais n'hésitez pas à regarder la façon dont le garde est tranché en deux, ou les expression de certains personnages!), ce qui permet au lecteur de faire fi d'un scénario qui ne nous amène que très peu de clés de compréhension de l'histoire.

Si La dame Perdue est bien le premier opus de Luminae, vous ne saurez que très peu de choses des différents protagonistes de l'histoire, si bien que vous aurez peut-etre l'impression, tout comme moi, d'avoir raté un épisode! Mais il ne fait aucun doute que les doutes devraient être dissipés dans le prochain volume, que l'on souhaite tout autant réussi que celui que nous avons la chance de tenir entre nos mains!

Par , le

La lecture de cet album a constitué pour moi un vrai grand écart.
D’un côté, j’ai été séduit par un design de personnages absolument superbe. Les dessins en crayonnés laissent exploser le talent de dessinateur de Bengal, même si l’absence d’encrage fait perdre un peu de dynamisme. A ce niveau c’est un vrai régal pour les yeux.
Mais côté histoire, la déception est là. L’auteur rentre très rapidement dans le vif du sujet sans prendre la peine de poser l’univers et les personnages. Les informations sont distillées au compte-gouttes et on a tendance à suivre l’action sans comprendre les enjeux, et surtout, sans s’attacher aux personnages. Côté narration, les scènes d’action sont dilatées à outrance et le découpage amène parfois de la confusion. Il semblerait que l’action ait été privilégiée et même si l’ambiance est intéressante, à la lecture, on peut rapidement avoir l’impression de suivre une énième histoire de combats entre démons et personnages aux supers pouvoirs. Dommage…

Par , le

Les albums de la série LUMINAE

Nos interviews liées

Bengal... dessinateur de Manga Européen

Sceneario.com : Comme à l’accoutumé des interviews, peux tu te présenter ?
Bengal :
J’ai 27 ans, je suis né dans la région des Alpes, j’habite sur Paris depuis de nombreuses années, et je suis arrivé à la BD le jour où j’ai rencontré Morvan en 1996. La mise en place a été plutôt longue, le temps que je m’améliore en dessin, j’ai eu une expérience dans le jeux vidéo, et enfin j’arrive dans la BD avec Meka.

Sceneario.com : Le jeu vidéo ?
Bengal :
J’ai travaillé dans le jeu vidéo suite à un besoin de terminer la production du jeu "Alone in the dark 4" fait par le studio darkworks, et j’ai continué durant 3 années dans une team de 3 dessinateurs qui s’entendaient plutôt très bien [...]

Lire la suite ›