LUCYLOO #2 LucyloO et les Maraudeurs du Rêve

voir la série LUCYLOO
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

AQUA LUMINA

Genre :

Aventure

Fantastique

Noir et Blanc

SteamPunk

Sortie :
ISBN : 9782918631088

Résumé de l'album LucyloO et les Maraudeurs du Rêve

 
Lady Mare et Lord Absenthe peuvent se gausser ! Ils savent bien que tous ceux qui boivent de l’absenthe dans l’espoir d’éloigner leurs cauchemars ont en réalité une démarche contre-productive puisqu’au contraire de ce qu’on leur a toujours fait croire, ils nourrissent le "Nowhere" et condamnent par là même le Grand Extérieur...

LucyloO et deux amies, sans savoir que sur elles ont été placés des mouchards, vont être envoyées par Lord Absenthe en plongée dans la "Zone aveugle" en quête d’oeniria pourpre. Cette mission se révélera dangereuse : Lou-Ann y perdra la vie.

De son côté, le Maraudeur Meetoo est parti pour le Nowhere, motivé par le rôle qu’il se donne dans la lutte contre le système de Lord Absenthe. Il se fera malheureusement capturer par une créature de celui-ci avant d’être présenté devant lui. A sa grande surprise, Meetoo ne subira aucune violence... Au contraire, après qu’on lui ait fait avaler une sorte de cachet, il sera introduit dans une pièce où il se retrouvera en tête à tête avec... LucyloO !
 

Par Sylvestre, le 28/02/2012

Notre avis sur l'album LucyloO et les Maraudeurs du Rêve

 
Dans la lignée du premier opus, ce second volet de la série LucyloO prolonge la magie et l’expérience. Tout est si spécifique dans cette bande dessinée ; que ce soit l’histoire ou le graphisme ! L’univers trouve en effet ses marques entre un certain modernisme et, paradoxalement, ce petit côté vieillot introduit par le style du dessin en noir et blanc franc de Ysha ainsi que par certains éléments comme ce scaphandrier d’un autre âge qu’utilisera Meetoo...

La force de l’univers de la série LucyloO est donc indéniable. Et elle reste bien la bande dessinée très esthétique dans laquelle on est entré avec le tome 1. Mais le rythme du récit et la composition de ses planches nuit par contre sans doute un peu à une parfaite compréhension du tout. La faute en partie à certaines pages où le texte annexe toute la surface alors qu’il aurait peut-être gagné à être équilibré sur plusieurs pages... La faute à la superposition et à l'entremêlement d'exotiques notions (Nowhere, Grand Extérieur, Maraudeurs, Arpenteurs...) La faute à certains trop gros visuels, aussi, peut-être, qui font que la lecture se fait avec une vitesse "en accordéon" ; ce qui fait effet sur la concentration qu’on perd et qui, couplée avec la petite complexité du scénario, nous fait parfois nous demander si l’on a tout bien compris...

Ce tome 2 est donc à lire après une reprise du premier volet de la série, c’est un conseil. La lecture se faisant (pour certaines raisons évoquées plus haut) avec une certaine rapidité, cette démarche devrait d’autant moins vous gêner qu’elle apportera beaucoup à votre compréhension du scénario et à votre gestion du "who’s who" et du "who’s doing what" (!!!). Et c’est un peu le bilan que l’on tirera de ce tome 2 : qu’il est la confirmation des talents de ses auteurs en même temps qu’il représente un challenge pour eux : continuer à prendre du plaisir à réaliser cette histoire sans que leurs efforts sur le visuel viennent nuire à ceux sur l’intérêt ou sur la clarté du fond.

A suivre donc, pour vérifier... Il ne s’agirait pas de sortir de sa lecture en n’ayant pas apprécié à leur juste valeur les idées d’un scénariste juste parce que le dessin aura joué de ses pouvoirs hypnotiques et nous aura entraîné de bout en bout sans qu’on ait pu réaliser à temps qu’on a perdu pied en cours de route ! (Ou alors c'est moi : faut qu'j'arrête l'absenthe !?!)
 
 

Par , le

Les albums de la série LUCYLOO