LUCHADORES FIVE #1 La cité des hommes brisés

voir la série LUCHADORES FIVE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Sortie :
ISBN : 9782731621907

Résumé de l'album La cité des hommes brisés

Les Luchadores Five sont les justiciers de ce quartier de l'East L.A. Pourtant, ce sont de drôles de héros, l'un d'entre eux vit chez sa mère, un autre est marié, sa femme voudrait des enfants mais lui n'est pas prêt. Ils n'ont pas de boulot et vénère le plus grand luchador de tous les temps : El Santo !
Un lézard géant menace d'ailleurs la ville de L.A. Les Luchadores Five vont essayer de sauver la ville mais vont rencontrer sur leur chemins des Loups-Garous et les Formidables (ces maudits français) avec leur Citroën. De plus, le maléfique Elvèze a enlevé les jumeaux extra-terrestre Igor et Grichka. Que de péripéties pour El Gladiator et ses compagnons...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album La cité des hommes brisés

Les Luchadores Five est la publication en album cartonné des aventures des cinq "héros" qui paraissent dans la revue Lucha Libre (disponible chez vos libraires).
Dans ce premier tome, vous retrouverez El Gladiator, Red Demon, King Karateca, Dr. Pantera et Diablo Loco, les fameux Luchadores Five.
J'ai toujours été tenté par l'aventure Lucha Libre mais je n'avais pas encore osé. Alors, quand il m'a été donné l'occasion de lire ce Luchadores Five, je n'ai pas hésité. Et je ne le regrette pas.

Les Luchadores Five, c'est du tout bon ! Un joyeux foutraque où l'on retrouve la culture comics, la série B et Z, le catch, le rockn'roll, les années 1970, le manga, les mariachis...bref, de la bonne "sous-culture" !
Jerry Frissen et ses compadres (Bill, Fabien M. et Gobi) dans cette aventure, sont un peu à la BD ce qu'est Tarantino au cinéma.
En lisant ce tome là, j'ai passé un très, très, bon moment. Quel plaisir de lire des récits déjantés où l'humour, les bons mots et les scènes cultes font mouches à chaque fois.
Les cinq personnages sont terribles. Chacun, avec son caractère propre. J'aime bien aussi les Formidables, les français du Dr.Destruction. Il est terrible ce gang avec sa Citroën. Et puis il y a ces jumeaux extra-terrestres qui se nomment Igor et Grishka comme lgor et Grishka et qui leur ressemblent d'ailleurs !
Bill (Zblucops) fait du très bon travail au dessin. J'aime bien son style, les personnages sont très expressifs. Rien que pour le dessin, ça vaut le coup d'oeil. Mais heureusement aussi que Frissen signe aussi des très bons scénarios. Déjà, il m'avait bien séduit avec sa série Les zombies qui ont mangé le monde avec Guy Davis au dessin.

Ce premier tome est agrémenté de 16 pages inédites où Frissen revient sur cette œuvre, comment elle est née et comment elle s'est étendue à des spin-offs. Vous y verrez des croquis et autres crayonnés ainsi que des recherches sur les figurines de certains personnages des Luchadores Five.
Comme on peut le voir, l'univers Lucha Libre a pris de l'ampleur. Vous découvrirez bientôt aussi la série Tequila et Les Tikitis en albums cartonnés.

Si vous n'avez pas encore plonger dans cet univers, je ne peux que vous inviter à découvrir illico-presto ces Luchadores Five.

Santos ! C'est du bon !!

Par , le

Les albums de la série LUCHADORES FIVE

Nos interviews liées

Interview de Jerry Frissen à l'occasion de la sortie de Lucha Libre N°9

Pouvez-nous raconter l’origine de Lucha Libre ? Jerry Frissen : Il y a plus ou moins cinq ans, je travaillais aux HUMANOS à Los Angeles comme graphic designer. Je m’occupais de METAL HURLANT et j’ai vu passer trois pages de Bill. Je suis tombé sur le cul parce que le dessin était fantastique et que le personnage principal était un catcheur. J’ai vu comme un signe que quelqu’un d’autre que moi soit intéressé par le catch mexicain dans le monde de la BD et j’ai proposé à Bill de faire une histoire courte pour METAL. On a fait les douze premières pages des LUCHADORES FIVE, et comme on s’est bien entendu, on a décidé de continuer. Bill m’a présenté Gobi et Fabien et on a décidé de faire des séries parallèles et de créer ainsi un univers plutôt qu’une « simple » série. C’est devenu LUCHA LIBRE. Lucha libre est un joyeux foutoir qui regroupe tout un tas de références [...]

Lire la suite ›