LOUIS FERCHOT #6 Trahisons

voir la série LOUIS FERCHOT
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Vécu

Genre :

Aventure

Guerre

Historique

Sortie :
ISBN : 2723441237

Résumé de l'album Trahisons

Madagascar -juillet 1913- Un convoi militaire dont fait partie Ferchot (voir tome précedent), se dirige vers Fort-Louvois. Les camions ne sont pas adaptés à ces routes , et une panne empeche le convoi de poursuivre sa route. C'est à ce moment que des terroristes malgaches attaquent. ce sont des membres du V.V.S., dont ferchot avait pu voir quelques prospectus chez Voun. Il se sent trahi par la jeune femme qu'il aime.
Quand à Lucien Vallorgues, il attend le bon moment pour assassiner Louis Ferchot, et rentrer à Paris.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Trahisons

Ce que je constate avec "Louis ferchot", c'est que la lecture de ses aventures ne m'ennui pas. Et j'y prend beaucoup de plaisir. C'est vraiment une tres bonne série : de l'action, de l'émotion (ah, les scènes entre Voun et Louis).
Dans ces récits, le ferchot est un peu balloté par les évenements : complots du V.V.S., magouilles militaires, tentative de meurtre,trahison. Une bonne recette pour une bonne histoire. Frank Giroud, que je considère comme un grand scénariste( voir la série du "Décalogue", son "Quintett" à venir chez Dupuis), nous dirige vers la grande guerre, nous mitonne de bonnes intrigues. Tout en nous donnant un cours d'Histoire sans nous ennuyer : on est pris d'interet pour cette période. et il a fait un bon choix en s'octroyant l'aide de didier Courtois, dessinateur au "meilleur de son art". On voit le travail de recherches menés par les auteurs pour rendre crédible le Madagascar de 1913. Giroud et Courtois nous offre avec Louis Ferchot, je cite, "une épopée humaine et sensible".

Par , le

Les albums de la série LOUIS FERCHOT

Nos interviews liées

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›