LORD OF BURGER #2 Etoiles filantes (Nouvelle édition)

voir la série LORD OF BURGER
Dessinateurs :




Scénaristes :



Coloristes :




Éditions :

GLENAT

Genre :

Humour

Sortie :
ISBN : 9782723480697

Résumé de l'album Etoiles filantes (Nouvelle édition)


A la suite de l'assassinat d'Alessandro Caprese, le grand maître du Clos des Epices classé trois macarons au Michelin, rien ne va plus. En effet, compte tenu des énormes dettes accumulées par le chef disparu, ses deux enfants, Ambre et Arthur, n'ont d'autres solutions que de pérenniser l'activité. Malencontreusement pour eux, c'est la débandade au sein de l'équipe qui, voyant le navire prendre l'eau, abandonne les deux nouveaux propriétaires à leur malheur. Que faire alors ? Il faut recruter et pour ce faire, Arthur prend l'initiative surprenante d'engager des employés d'un fast-food. Cette résolution allant à l'encontre de l'image de marque que représente le Clos des Epices, il est fort à parier que le résultat risque de ne pas être réellement à la hauteur de leurs espoirs, surtout que, comble de malchance, les contrôleurs du guide rouge ne sont pas loin.


 

Par Phibes, le 01/06/2011

Notre avis sur l'album Etoiles filantes (Nouvelle édition)


Ce deuxième épisode annonce un changement de formule dans la saga. En effet, l'éditeur Glénat a pris pour parti de rééditer le tome 1 paru en janvier 2009 enrichi de nouvelles pages, en le scindant en deux parties et en optant pour un format plus grand. Cet épisode correspond donc à la deuxième partie de l'album précité.


Fort de cette initiative éditoriale, nous retrouvons donc le Clos des Epices marqué par le malheur, plongeant dans l'affliction les deux héritiers qui se doivent de reprendre le flambeau pour sauver leur activité d'une fin inéluctable. A n'en pas douter, cet épisode qui met en veilleuse le crime perpétré sur Alessandro Caprese, se focalise essentiellement sur la tentative de reprise du grand restaurant. C'est ainsi que l'on assiste aux tergiversations d'Ambre et d'Arthur pour se sortir de l'ornière, au gré de décisions pour le moins surprenantes (le débauchage d'employés de fast-food) qui vont nous entraîner dans un apprentissage laborieux pour une destinée incertaine.


Le ton de cet épisode est un mélange onctueux de dérision et de drame. Arleston et Audrey Alwett mettent les petits plats dans les grands et nous assure d'une aventure dynamique aux accents culinaires prononcés, jouant sur les contrastes (fast-food/restauration haut de gamme) emplie de rebondissements dont le lecteur pourra se délecter. Sans difficulté, les mésaventures des deux frère et sœur nous transportent au gré d'une frénésie ambiante appréciable, portée par des personnages charismatiques (de jeunes patrons motivés et énergiques, des employés volontaires, des contrôleurs du guide rouge condescendants, un banquier véreux…).


A noter également que ces aventures qui prennent leur marque dans le domaine de la restauration sont l'occasion pour les scénaristes de glisser originalement et de temps à autres quelques recettes, quelques conseils culinaires intéressants.


Au niveau du dessin, on perçoit que l'inspiration manga est omniprésente (les réactions des personnages en sont la preuve formelle). Le travail à six mains (rien que ça !) est en soi un réel exploit et se découvre dans une représentation pleine de fraîcheur, de dynamisme et d'humour. Le rendu est des plus plaisants, les décors sont enchanteurs et les personnages pleins de vivacité.


Un épisode qui se révèle un mets de choix à déguster simplement, tout seul ou en famille, un plat de résistance qui indubitablement en appelle un autre. Garçon, la suite s'il vous plait !


 

Par , le

Les albums de la série LORD OF BURGER

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview d'Alessandro Barbucci et Barbara Canepa

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous passionnés pour le dessin ? Que lisiez-vous ?
Barbara : Je dessine depuis toujours...Grâce à ma mère qui , depuis que j'étais toute petite, me lisait de nombreux livres de contes illustrés et me laissait m'exprimer librement, en défigurant tous les murs de la maison avec mes " monstrueuses œuvres d'art " !! Et grâce à mon grand-père collectionneur de BD ( Gordon, Prince Vaillant, Little Nemo ...), j'ai entamé sans m'en rendre compte ma carrière d'auteur de BD ! Toute petite, je lisais les Peanuts, Quino, Mordillo et Mickey Mouse. Vers 10 ans j'ai découvert la BD japonaise avec les shojo, en même temps que les auteurs sud-américains comme H. Altuna , J. Gimenez, Trillo, Breccia, et les légendes italiennes comme M. Manara, E. Serpieri, et S. Toppi. Et j'ai eu le coup de foudre ! Mais c'était aussi en raison des thèmes très adultes que je pouvais lire dès 10-12 ans [...]

Lire la suite ›