LONG JOHN SILVER #1 Lady Vivian Hastings

voir la série LONG JOHN SILVER
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782205056839

Résumé de l'album Lady Vivian Hastings

1785, aux confins du fleuve Amazone.

Cela fait plus de trois ans que Lord Hastings a quitté sa demeure d'Angleterre pour partir à la recherche d' un trésor. Il ne lui reste que peu d'hommes et ce jour-là, malgré la fatigue, la pluie et la maladie, Lord Hastings trouve Guyanacapac, la cité mythique où serait caché un fabuleux trésor. Quelques jours plus tard, en Angleterre, Lady Vivian Hastings, qui ne s'est pas sentie seule pendant les années où son mari est parti à la recherche du trésor en Amérique du Sud (au contraire, elle a su courtiser d'autres hommes et se retrouve enceinte de l' un de ses courtisans) est sur le point de vouloir épouser Lord Prisham, croyant son mari mort.

Mais son beau-frère ramène un message de Lord Hastings accompagné d'un Indien Moxtechica, qui annonce la découverte du trésor. Mais Lord Hastings a laissé d'autres consignes à son frère, comme de placer sa femme dans un couvent. Mais Lady Vivian Hastings n' est pas d'accord et veut sa part du trésor. Elle décide de partir elle aussi et suivant les conseils de sa servante, elle va aller voir le Docteur Livesey, pour que celui-ci lui présente un homme capable de l'accompagner sur la trace de ce trésor : un certain Long John Silver !
 

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Lady Vivian Hastings

Hardi moussaillons ! Souquez ferme ! Sortez la voilure et prenez la direction de votre libraire, un trésor vous y attend. Un nouveau chef d' oeuvre de la bande dessinée a débarqué en force ce jour. C'est l' oeuvre de deux flibustiers au passé chargé : un certain Xavier Dorison, déjà coupable de Sanctuaire, W.E.S.T., Le troisième testament et son complice de Prophet, Matthieu Lauffray, déjà responsable des dessins de préparation d'un film en costumes se situant au XVIIIème siècle avec Le pacte des Loups de Christophe Gans. Les deux auteurs reprennent le personnage de Long John Silver, un des protagonistes de L' île au trésor de R.L. Stevenson. Ils donnent une nouvelle vie à ce célèbre pirate de la littérature. Comme ils disent en introduction : "Cet ouvrage ne prétend pas être une suite de L' île au trésor mais un humble hommage à cet immense chef d'oeuvre qui ne cesse de nous émerveiller depuis notre enfance. Son seul et unique objet est de retrouver un peu de la poussière du grand rêve que fit naître Robert Louis Stevenson..."

En effet, le rêve revit et ce, dès la première page. Cette magnifique première page., d'ailleurs, et les planches qui suivent sont une magnifique introduction à cette aventure. Puis, les auteurs nous font faire connaissance avec Lady Vivian Hastings, une femme de caractère aux moeurs "un peu légères" dirons nous. Nous allons retrouver aussi le docteur Livesey, autre héros de l'aventure de l' Hispaniola. Puis nous allons nous rendre au SpyGlass, taverne où nous allons retrouver Long John Silver préparant un repas. J'ai bien aimé ces retrouvailles entre le pirate et le lecteur. C'est un personnage que nous retrouvons avec plaisir et qui, finalement, n'a jamais quitté nos esprits. Les auteurs arrivent à lui conférer le même charisme, la même présence que dans le livre de Stevenson. Lauffray rend très bien cette période du XVIIIeme siècle. L'ambiance rappelle bien ces récits de flibuste, ces bons vieux films de pirates.

Je ne vais pas vous en dire plus sur cette oeuvre somptueuse. Il me tarde déjà de lire les trois suites annoncées. Mais pour l'instant, embarquez donc avec ce bon vieux Long John Silver et son équipage de loups de mer et partez donc vers une nouvelle aventure à la découverte d'un nouveau trésor.

Si cela vous intéresse, un roman nommé Long John Silver et écrit par Bjorn Larsson était une relecture de l' île au trésor et un portrait de Silver. Ce récit est complétement différent de celui de Dorison et Lauffray mais est assez intéressant aussi. Il est disponible au Livre de poche.

Par , le

Après une première collaboration des deux auteurs, marquée par une série aussi particulière que Prophet, on pouvait se demander ce que cette histoire de pirates allait donner. Le résultat est spectaculaire !
Les auteurs ont réussi à rester fidèle au personnage légendaire de Long John Silver, tout en gardant leurs qualités propres. Il n’y qu’à voir l’ambiance qu’ils ont réussi à insuffler dans la scène d’introduction ou celle dans la taverne de Long John pour s’en convaincre. Un vent épique fait de mystère et d’aventure souffle sur cette BD.²
Le scénario de Xavier Dorison est plutôt classique mais d’une grande efficacité et il est impossible de lâcher l’album avant d’être arrivé au bout. Cet album montre aussi que la faculté de Matthieu Lauffray à s’approprier un univers est époustouflante. Quand on voit la variété des projets sur lesquels il a travaillé (Prophet, le Pacte des Loups, le Serment de l’Ambre) on peut se demander si sa capacité d’adaptation a des limites !
Ce projet de fausse suite de l’Ile au trésor était pour le moins casse-gueule mais le résultat est une vraie réussite. A conseiller à tous ceux qui sont réfractaires aux classiques !

Par , le

Les histoires de pirates ça va un moment dirons nous, la plupart du temps elles remâchent les mêmes intrigues, les mêmes codes qui produisent les mêmes effets. Sans pour autant révolutionner le genre cet album est néanmoins une très agréable surprise parce que les auteurs ne s'enferment pas non plus derrière la première facilité qui se présente. Alors oui, bien sur, on retrouve des pirates roublards, prêts à se zigouiller pour gagner plus, certes on a notre lot de belles femmes (ici elles ne sont pas en danger, bien au contraire !!!), de capitaines un peu prude, un trésor, une aventure sur les mers, on en vient à se dire aussi qu'il devrait certainement y avoir plus tard une belle bataille maritime, un duel entre corsaire et la belle qui finira par succomber ! mais vraiment, malgré ces ficelles grosses comme des cables d'amarrage le scénario est d'une très grande fluidité, voir même passionnant, l'atmosphère nous prend aux tripes dès les premières pages, on a l'impression de retrouver l'ambiance des "Contrebandiers de Moonfleet" de lang, des jeux d'ombres, des cadrages très larges, des regards et des silhouettes menaçantes... Bref une excellente histoire de pirates bien dans les règles, que demander de mieux.
Le graphisme de Lauffray est encore une fois époustoufflant, ses mises en pages rajoutent du souffle épique à l'ensemble du récit, tandis que son encrage très jeté est un ravissement des yeux, ses pirates ne sont pas seulement des figurants en costumes mais ils sont imprégnés de cette énergie qui fait authentique, leur mouvement, leur prestance nous happent sur place, nous enchaînent dans ces tavernes obscures, ennivrées.
Un fantastique moment de lecture en tout cas !

Par , le

Les albums de la série LONG JOHN SILVER

Nos interviews liées

Un entretien avec Xavier Dorison pour la sortie de sa nouvelle série : Red Skin

Avec Red Skin, Xavier Dorison nous plonge dans un univers inspiré comics qui entremêle bien harmonieusement super-héros, humour, sensualité, action en tout genre et affrontements idéologiques.

Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Xavier Dorison Scénariste de Long John Silver

Sceneario.com : comment à débuter cette association avec Matthieu Lauffray ?
Xavier Dorison: Entre Mathieu et moi, c'est une longue histoire d'amitié et de collaboration de plus de 10 ans et que je ne pourrais pas résumer ici... Pour faire court, j'ai écrit les séquenciers des 4 tomes de LJS en les "visualisant" dessinés par Mathieu... Et sans espérer une seconde que ce soit possible ! A la fois pour des raisons de disponibilité et, sans doute, parce que je n'osais pas espérer qu'ils lui plaisent. François Lebescond a eu le courage que je n'avais pas et a joué les entremeteurs. Mathieu a aimé et a trouvé la disponibilité en question....
Après, il s'est "emparé" du sujet (dans le meilleur sens du terme) et nous le travaillons ensemble. Nous sommes maintenant comme les personnages de cette histoire. Tous les deux sur le bateau, essayant de le faire avancer en utilisant nos forces et métiers respectifs [...]

Lire la suite ›

Mathieu LAUFFRAY pour Long John Silver

Sceneario.com: Quelles sont vos influences ?
Mathieu LAUFFRAY: Je ne sais pas vraiment. Cela paraît simple et pourtant c’est une question compliquée. J’aime beaucoup de chose, j’aime regarder, j’admire les victoires des autres, parfois les miennes quand mon intention passe selon mon souhait . Mais aimer voir et aimer faire sont deux choses différentes.
Je pense qu’aujourd’hui je reviens naturellement vers ce qui m’a fait découvrir la beauté du dessin au tout début. Ce moment de transition entre culture classique et redécouverte de la stylisation. J’aime les écoles françaises et Américaine de la fin du 19e et du début 20e.
Les deux premières bandes dessinées qui on compté pour moi sont « Tintin » et « Little Nemo » de Windsor McKay. Les deux à égales forces et je les cites car elles illustrent un sacré grand écart stylistique ! Or, j’adore les deux [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›