Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Collection :

Story

Genre :

Action

Humour

Policier

Sortie :
ISBN : 2350780708

Résumé de l'album JFK

Le Salem sur l’île de Tiki, dans le Pacifique, est un lieu de villégiature très prisé par les personnes en vue. Le docteur Sex y prodigue des soins très spéciaux et l’administration américaine ne l’entend pas ainsi.
Lors d’une descente surprise de la police, un sénateur pris de panique et de folie descend ses partenaires. Seuls parviennent à échapper à ce carnage le docteur Sex et ses employés, mais aussi un futur présidentiable démocrate.
Dix ans après, ce présidentiable, entre temps élu, est pris de panique en apprenant que le bon docteur Sex est revenu à Tiki. Par peur du chantage, il mandate Lola Bogota et ses acolytes pour éliminer cette menace.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album JFK

Après les vignobles bordelais, Lola nous invite au dépaysement dans les îles Hawaïennes. On retrouve dans ce nouvel opus les ingrédients qui m’ont plu dans le premier tome. Je passerai sur les jeunes femmes que ne renierait pas Russ Meyer. D’ailleurs faudrait-il y voir un hommage car le docteur Sex pourrait presque lui ressembler ? Voilà en fait une des choses amusantes de cette série. Ce sont les petites caricatures des personnages. Ces personnages qui nous replongent dans les séries à succès des années 60 et 70, ou dans le paysage politique de cette même période. Ainsi, on peut croiser un certain Magnum mais surtout Tatoo et Mister Roarke de l’île fantastique. En fait, Docteur Sex n’est ni plus ni moins que ce dernier personnage. Au départ, les motivations de ce personnage sont les mêmes, mais il devient ensuite un vil maître chanteur.
L’histoire commence un peu comme dans un Asterix avec la description du lieu où se déroule l’action de l’album. Et ensuite tout va crescendo. Certes le rythme n’est pas enlevé mais on ne s’ennuie pas du début à la fin. Il y a tout de même de l’action, à la manière des vieux James Bond ou de vieux Mission Impossible. Les situations sont cocasses tout comme la chute de ce tome.
Au final, c’est avec un vrai plaisir que je referme ce tome. Le style semi réaliste de Reynès colle parfaitement avec ce genre d’histoire empreinte d’humour et d’action.

Par , le

Les albums de la série LOLA BOGOTA

Nos interviews liées

INTERVIEW DE MATHIEU REYNES

Interview de Mathieu Reynes pour La Peur Géante. SCENEARIO.COM: Bonjour Mathieu. Ton actualité est la sortie de l’adaptation de La peur géante, l’œuvre de Stefan Wul avec Denis Lapière au scénario. Avant d’aborder le sujet, peux tu nous parler de ton parcours ?
Mathieu REYNES: Je n’ai pas fait d’école d’art, j’ai longtemps considéré le dessin comme une passion et je n’avais pas imaginé en faire réellement mon métier. J’ai suivi des études scientifiques mais une fois le diplôme en poche j’ai bifurqué vers une école d’animation 2D/3D à Angoulême où j’ai rencontré Frédéric Brrémaud avec qui j’ai mis un premier pas dans la BD. Les albums se sont enchainés chez différents éditeurs et me voici aujourd’hui, un pied chez Dupuis avec Alter Ego et l’autre chez Ankama/Comix Biro avec La Peur Géante [...]

Lire la suite ›