LOKI #1 Le feu sous la glace

voir la série LOKI
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Soleil Celtic

Genre :

Action

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782302020078

Résumé de l'album Le feu sous la glace

En plein pays nordique, le jeune Ambrosius se fait capturer par une troupe de femme qui constituent ainsi leur prochaine fournée d'esclaves et de reproducteur... Dans sa "cage", sur la route il fait la connaissance de Brande le scalde et d'un étrange individu que rien ne semble pouvoir tuer... Tout les trois vont alors arriver au village des femmes et attendre leur sort... Quand soudain, des hommes coiffés de peaux de loup attaquent, afin de voler une mystérieuse relique. Arrivant à se libérer, les trois hommes tentent d'aider les femmes qui se font massacrer sous leur yeux !

Par Fredgri, le 05/03/2012

Notre avis sur l'album Le feu sous la glace

La grande particularité de ce genre d'album c'est l'adroit dosage entre aventure et background mythologique. Et, pour le coup, Dobbs a écrit un scénario très bien ficelé et rythmé très efficacement. Dès les premières pages on est pris dans le mouvement du récit, dans les mystères qui se multiplient, on ne se pose pas de question, on avance !

Car on n'arrête qu'assez peu, en fin de compte. Que ce soit la course poursuite du début, l'attaque des hommes-loup, ou encore toute la dernière séquence, c'est très prenant. Mais j'aurais tendance à trouver, comme ça, vite fait, que la psychologie des personnages pâtit de ce côté très enlevé, ils manquent de profondeur dans l'ensemble et leur caractérisation se cantonne vite aux stéréotypes du genre, c'est un peu dommage. D'autant plus que personne n'est vraiment nommé, si ce n'est vite fait dans un coin. Bon, ça ne retire rien au plaisir de la lecture, c'est juste qu'en fin de compte ça manque un peu de spécificité.

Néanmoins, le cadre qu'installent les auteurs est particulièrement riche, une faune intéressante avec des créatures aussi porteuses que des lycanthropes ou des dragons. Il y a matière à broder des histoires très sympathiques pour la suite. De plus, le personnage de Loki a nourrit depuis des siècles de nombreux contes, il a une personnalité qui peut fasciner ou dérouter, très ambiguë !

Pour revenir à ce premier volume, on n'entre que dans la base de la série, on sent que Dobbs pose les fondements ici, même s'il commence déjà à distiller quelques petites pistes qui vont certainement amener vers des sentiers plus complexes ensuite. Qu'est devenue Silke, par exemple ?

Bref, une série qui commence sur les chapeaux de roue, très intrigante et qui profite d'une partie artistique aux petits oignons. En effet, Benjamin Liorat rend ici une excellente copie. Il alterne des vues d'ensemble avec des plans plus resserrés, il arrive à rendre le froid avec beaucoup de justesse tout en restant très expressif. Les couleurs de Simon Quemener rajoutent beaucoup de matières, de vie à ces planches, certaines cases sont tout bonnement bluffantes.

Du très beau travail !

Une série à surveiller, en tout cas !

Par , le

Les albums de la série LOKI

Nos interviews liées

Un entretien avec Dobbs

Un entretien avec Dobbs


Interviewer : Olivier
Image & Son Mathieu et Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Remember Alamo !

Sceneario.com : Bonjour Dobbs. Ton actualité récente est donc la sortie du premier tome d’Alamo dans la collection 1800 de chez Soleil. 1800 est d’ailleurs une collection où tu as déjà écrit quelques titres et dont le fantastique faisait partie. Mais quand on lit Alamo, nous sommes plus dans un ton « historique » sans fantastique autour. Ici, tu t’intéresses à ce qui s’est passé ce jour de mars 1836. Pourquoi ce choix ? Pourquoi le drame d’Alamo ?
Dobbs :En fait, depuis très longtemps, j’avais envie de raconter cette histoire qui reste très chère au cœur des Américains. Mais je voulais en faire le récit à ma façon, bien sûr avec l’aval du directeur de la collection Jean-Luc Istin, que je remercie encore pour son soutien sur ce projet. Ce qui m’a attiré, c’est cette histoire des terribles jours de mars 1836 où nous sommes en plein tournant de la guerre d’indépendance du Texas contre le Mexique… là où ce satané fort Alamo devient un symbole de résistance, et quelque part le déclencheur du retournement de situation militaire et politique qui suivra, à cause des martyrs qu’il aura créés…
Sceneario [...]

Lire la suite ›

La rencontre de Mister Hyde avec Frankenstein vue par DOBBS

Bonjour Dobbs, Sceneario.com : Au mois de mars dernier, est sorti ton nouvel ouvrage Mister Hyde contre Frankenstein consacré à deux illustres personnages de romans chers à Robert Louis Stevenson et Mary Shelley. Qui est à l’origine de ce mixage pour le moins intrigant et pourquoi, au travers de ta fiction, avoir choisi de les remettre au goût du jour en mêlant les deux ambiances fantastiques qu’ils véhiculent?
Dobbs : Alors, pour cet ouvrage c’est une idée commune que nous avons eue avec Jean-Luc Istin, le directeur de collection de 1800. On se disait quel type de cross-over psychologique et physique pourrions-nous mettre en avant dans une ambiance assez glauque… L’intérêt s’est très vite porté sur ces deux créations/créatures qui sont un peu le fer de lance d’un premier mouvement de la science fiction et du gothique. Les deux romans portant aussi en eux des éléments classiques liés au romantisme et à la fatalité, ainsi que de grands questionnements sur l’humanité, la morale et la science [...]

Lire la suite ›

Les confessions de DOBBS sur Ed Gein et Welcome to Paradise

Bonjour Dobbs, Sceneario.com : 2009 semble être ton année de naissance en tant que scénariste de bande dessinée ? Comment s'est passée cette venue au monde du 9ème art ?
Dobbs : En fait, j’ai commencé à écrire des scénarii dans le domaine du jeu de rôle, il y a déjà quelques années de ça. Après 2000, j’ai également débuté en écriture BD jeunesse au Journal de Mickey pour une série de gags en planches appelée « Après la Classe », avec au dessin Philippe Fenech. C’était une belle occasion pour travailler pour une revue qui avait marqué ma jeunesse, au même titre que Strange et Pif Gadget… Par la suite, après plusieurs envois de projets aux éditeurs, deux directeurs de collection m’ont fait confiance : Jérôme Martineau et Jean-Luc Istin [...]

Lire la suite ›