LOCKE & KEY #5 Rouages

voir la série LOCKE & KEY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

MILADY

Genre :

Comics

Fantastique

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782811210755

Résumé de l'album Rouages

(Locke & Key: Clockworks 1 à 6)
En 1775, à Lovecraft, alors que commence à peine la guerre d'indépendance américaine, les troupes d'insurgés occupent la région afin de "chasser" les colons anglais. Ben Locke, un jeune serrurier anglais, va alors être le témoin d'une prodigieuse découverte dans les grottes, sous la propriété de son père, alors qu'il vient aider, avec sa sœur, la rébellion anglaise. Cette dernière a mis à jour une étrange porte qui semble contenir un monde peuplé de démon. Une fois ouverte une force machiavélique en émane, attirant ceux qui la regardent, les habitant ensuite d'un esprit démoniaque... Ben va alors forger, à partir du mystérieux métal qui s'est échappé de la porte, une série de clés dotées de pouvoirs incroyables.
Pendant des générations la famille Locke va garder précieusement cette porte fermée, continuant de forger des clés au fur et à mesure des années.
En 1988, le jeune Rendell Locke décide de réouvrir la porte...
De nos jours, Tyler, Bod et Kinsey Locke doivent à nouveau affronter le démon qui s'est échappé un jour de 1988. ce démon a pris possession du corps de Bode et continue de semer la mort autour de lui...

Par Fredgri, le 07/10/2013

Notre avis sur l'album Rouages

Le cinquième volume de cette brillante série revient donc sur les origines de l'histoire, sur ce qui va amener la famille Locke à devoir endosser le lourd fardeau de gardiens des clés. C'est un volume important car on comprend énormément de choses ici, que ce soit les raisons qui ont amené à la création même des clés, au poids qui pèse sur les épaules de la famille, mais aussi sur cette espèce de malédiction qui s'est abattue sur la région depuis.
Car cette histoire met aussi l'accent sur le côté irrémédiable de tout ça, sur cette force démoniaque qui va lentement tout corrompre autour d'elle.

Joe Hill, ici, éclaircit énormément de points et permet aux lecteurs de mieux comprendre pas mal de zones floues, de questions qu'on se posait depuis le tout début. Peut-être que ce volume est excessivement explicite, car vraiment tout nous est expliqué, du coup l'intrigue principale, celle qui se passe de "nos jours", ralentit et ne progresse pas vraiment. On a le sentiment ainsi que le volume qui va suivre, le sixième et soi-disant dernier opus (personnellement je pense qu'il y en aura certainement un septième ensuite...), va résolument être tourné vers Tyler, sa famille et l'affrontement final avec le démon.

Toujours est-il que le scénario de Joe Hill continue d'être extrêmement brillant et remarquablement adroit. Tout est finement posé et on sent très bien que le plan d'ensemble se met en place depuis le début, que tout est très bien orchestré. Mais ce travail d'orfèvre est transcendé par le dessin de Gabriel Rodriguez qui, ici, rend un travail absolument sublime, n'ayons pas peur des mots !
Car c'est de ça qu'il s'agit ici.
Rodriguez construit chacune de ses planches, de ses cases, avec une précision incroyable, jouant sur les premiers plans, les arrières plans, sur les détails, créant des parallèles, des symétries... C'est simple, de la première page à la dernière je suis resté fasciné, complètement happé par la beauté de ces pages. (Quand on pense qu'il planche actuellement sur une suite à Little Nemo avec Eric Shanower !!!)

Hill et Rodriguez ont ainsi créé une série au charme quasi hypnotique, qui se dévore d'une traite.
On regrette quand même que le pilote qui a été réalisé pour l'éventuelle série télé, n'ai pas convaincu, tant cette histoire est pleine de potentiel !

Le seul reproche que je pourrais lui faire c'est son côté un peu trop "pré-écrit", dans le sens justement ou tout est un peu trop tourné vers l'ultime volume, l'affrontement final, et que du coup, il y a tout de même un aspect un peu trop accumulatif, trop "fatidique" la dedans. Joe Hill charge beaucoup la famille Locke, semble l'enfermer dans une position de victime résignée, même s'ils ne se laissent pas complètement faire, mais de toute façon ils finissent toujours par tomber dans les pièges que leur tend le démon. A la finale, on devine quelque peu comment tout cela va se terminer, ce qui rend le cheminement peut-être trop lent...

En tout cas, je vous conseille de ne pas passer à côté de cette remarquable série, pleine de rebondissements, captivante, d'autant que Milady, qui se fait discret, continue coute que coute la traduction de L & K !!!.
Souvenez-vous de ces deux auteurs, on n'a pas fini d'en entendre parler, soyez-en surs !

Par , le

Les albums de la série LOCKE & KEY