LINCEUL #4 L'agitateur public

voir la série LINCEUL
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

La Loge Noire

Genre :

Esotérique

Suspense

Thriller

Sortie :
ISBN : 272345265

Résumé de l'album L'agitateur public

Des attentats visent les mosquées. Sur les lieux apparaissent la silhouette du Christ. Ces actes de terrorisme sont dûs aux Vikings de Dieu, des fanatiques religieux orthodoxes russes. Ce sont eux qui auraient dérobé  le Saint Suaire. Ils sont réfugiés dans le monastère d'Ignouchivisti. Les hommes  de l'opposant russe Vladimir Anthrace retiennent d'ailleurs Antonella et son ami prisonniers. 
Ces deux derniers réussissent à prendre la fuite...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album L'agitateur public

Le linceul est la première grande série de Laurent Bidot. 
Cette saga se termine avec ce tome 4. D'ailleurs, Glénat aurait pu en profiter pour proposer cette série en coffret. L'auteur clôture en beauté ce thriller mystique, qui a été bien passionnant tout le long de ces tomes.Le lecteur a été fortement comblé : il a eu son lot de suspense, d'action, de coups de théatre, de surprises,  d'émotions. Nous sommes bluffés devant le talent de Bidot. D'ailleurs, nous pouvons voir l'évolution de son graphisme entre les tomes 1 et 4.
Alors, ce linceul  ? Tout le monde sait qu'il s'agit du Saint Suaire, celui où aurait été recueilli le corps de Jésus Christ, et où apparaitraient ses traits. A ce jour, des études sont encore menées pour prouver son authenticité. Laurent Bidot nous en donne une version, mais c'est surtout une occasion d'écrire un très bon thriller.
A découvrir.

Par , le

Les albums de la série LINCEUL

Nos interviews liées

Laurent BIDOT, entre James Bond et Dieu

Cubik pour sceneario.com: Bonjour. Je vois que avez suivi les cours de l'Ecole Supérieure d'Arts Graphiques, puis vous êtes dirigé assez rapidement vers l'illustration et la bd. C'est un objectif que vous avez depuis très longtemps?
Laurent Bidot: Après l'ESAG, quelques stages en agence de publicité et un an de service militaire au SIRPA (Service d'Information et de Relations Publiques) de la Gendarmerie, j'ai travaillé pendant 10 ans dans la graphisme publicitaire et l'illustration. Sept ans dans une société de communication, puis trois ans graphiste free-lance. Mes premières bande dessinées en amateur qui ont été publiées remontent à une dizaine d'années. Pendant ces 3 années en indépendant j'ai pris le temps de développer des idées de scénarios. A 32 ans, je sentais que le moment était venu et que l'inspiration n'était pas très loin. Pourtant mon désir de raconter des histoires en bandes dessinées remonte à l'âge de 10 ans. On peut dire que je ne me suis pas précipité ! Ma priorité était d'acquérir une certaine maturité graphique et intellectuelle [...]

Lire la suite ›