Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Chronique sociale

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782756096247

Résumé de l'album Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels

"La seule certitude qu'il nous reste en matière de sexe: nous sommes les seules décisionnaires de ce que nous faisons de notre corps et rien ni personne ne devrait jamais nous dicter notre conduite."
Ovidie

Par Fredgri, le 03/11/2017

Notre avis sur l'album Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels

Alors je dois préciser tout d'abord que je suis un rédacteur masculin, qu'il y a donc un certain décalage dans ma lecture, n'étant pas profondément le sujet principal, ou indirectement, de cet album et de son propos !

Mais de quoi s'agit-il réellement dans cet album mêlant textes partisans d'Ovidie et planches de Diglee revenant avec humour sur les points soulignés plus haut ?
Comme le titre l'indique il s'agit ici d'un manifeste qui revendique l'image d'une femme libre et assumée, qui affirme qu'elle est dorénavant maitresse de son corps, de ses envies, de sa façon d’être et qu'elle n'a donc de compte à rendre à personne.
L'album se découpe en 15 chapitres qui explorent les grandes "problématiques" que rencontrent les femmes d'aujourd'hui, qu'il s'agisse du sperme, du "gras", des "règles", du cul, de l'homosexualité (ou de l'ambivalence), des "cougars", le point G, la Burqa etc. Et même s'il s'agit ici de revendications qui s'appuient sur des exemples qui peuvent prêter à débat on ne peut que rejoindre ce portrait de la femme moderne qui veut "s'affranchir des diktats sexuels" qu'imposent une société encore majoritairement patriarcale, même si les mentalités évoluent et que ces limites sont de plus en plus floues, il faut bien avouer !

Toujours est-il qu'Ovidie et Diglee traitent tout ça avec dérision et humour, qu'il est certes important d'appuyer là ou ça fait mal, néanmoins il faut aussi montrer qu'il n'est ici nullement question d’être sentencieux ou trop sérieusement moralisateur !
Et même si c'est de bonne guerre, les hommes passent globalement ici pour des gros lourdauds qui ont du mal à sortir de leurs à priori, enfermés dans une vision de le femme qui n'a guère évolué depuis des lustres. C'est évidemment caricatural au possible, mais on est bel et bien dans une revendication assez légitime, selon moi, donc pas besoin d'aller nuancer davantage, il faut simplement étayer les diverses démonstrations !

Je ne sais pas si cet album restera dans les mémoires, mais il va certainement amener des débats !

Pour lecteurs curieux et lectrices concernées !

Par , le