Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Zenda

Genre :

Anticipation

Fantastique

Sortie :
ISBN : 2723447197

Résumé de l'album Ti môm

"Libera...
Un joli nom pour une décharge...
Et je ne parle pas que de cet endroit où tout a commencé, mais de toute la planète qui n'est plus qu'une vaste décharge, que l'homme a laissé derrière lui avant de s'envoler pour une vie meilleure, abandonnant dans cette pourriture ceux qu'il n'en jugeait pas digne et qu'on appelle Mutants..."
"Libera est une ruine...
Une ruine ou il faut malgré tout continuer à survivre en fouillant les décombres à la recherche de nourriture..."
"Danubia...
Plus qu'un refuge, c'est un Eden que les hommes, fuyant Libera, se sont bâti...
Sous l'impulsion de Memomater, l'intelligence artificielle centrale, ce sattelite fabriqué de toutes pièces tourne autour de Libera et ressemble à s'y méprendre à ce que les hommes du 21 ème siècle aurait imaginé comme futur utopique où certains d'entre eux s'érigeant en caste supérieure, vivraient une vie parfaite...
... ou presque..."

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Ti môm

Sans entrer dans la grosse caricature style Metropolis, "Libera" nous présente avant tout une société qui rejette ses "anomalies", qui rejette tout ce qui n'est pas parfait en somme ! Le propos est un peu plus subtil, même si la thématique de la caste supérieure qui refoule ses laissés pour compte, de l'enfant prodige qui possède en lui la graîne qui va tout changer etc, même si ça n'est malgré tout pas très nouveau "Libera" n'en n'est pas moins une très bonne surprise, non seulement parce que c'est déjà pas mal écrit (je trouve à ce scénario qu'il a tendance, je l'admet, à se nourrir de certains stéréotypes et que de par ce fait la narration peut s'allourdir de-ci de-là) mais surtout c'est l'occasion de retrouver un Silvio Cadelo particulièrement inspiré !
Son travail graphique, et plus particulièrement sur les décors, est remarquable, très fin, précis, certaines planches sont sublimes. Peut-être qu'en contre partie le trait manque de graisse et du coup d'expression, mais je reste vraiment épaté par ce nouveau style, assez loin de ses précédents travaux.
"Libera" présente un certain nombre de personnages très speciaux qui sauront surprendre et, du coup, le lecteur devrait vraiment se laisser séduire par cet univers très particulier !
Très conseillé.

Par , le

Les albums de la série LIBERA

Nos interviews liées

Interview de Pierre Boisserie pour sa série Voyageur Oméga

Sceneario.com : 13ème album de cette série, Voyageur Oméga représente pour les lecteurs la fin de l'aventure de Vedder, est-ce qu'il est facile de laisser un personnage vivre sa vie en toute indépendance après 5 ans d'aventures passionnantes?

Pierre Boisserie : C’est un mélange étrange de soulagement que cette aventure ait été menée à son terme dans les meilleures conditions possibles et de regret de quitter ces personnages auxquels nous nous sommes attachés depuis sept ans en ce qui me concerne. Sceneario.com : Dès que l'on se lance dans les voyages dans le temps, l'histoire peut rapidement devenir fort complexe, comment avez-vous travaillé pour garder le fil et la cohérence à un scénario qui se développe dans l'espace et le temps?

Pierre Boisserie : Avec Eric, nous nous sommes fixé un modus operandi dès le début de l’écriture [...]

Lire la suite ›

Pierre Boisserie répond à nos questions sur Flor de Luna

Sceneario.com : Bonjour ! Et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avoir choisi une nouvelle collaboration avec Eric Stalner, qui, s’il est un artiste prolifique, n’en est pas moins très occupé ? 

Pierre Boisserie :
  En fait, les choses se sont faites un peu progressivement. Au départ de ce projet, il y avait le désir de Jacques Glénat de faire une saga autour des cigares, dont il est amateur, et Cuba, dans l'esprit des "Maîtres de l'Orge". Il m'a sollicité, mais étant à l'époque déjà engagé sur d'autres projets, et ne connaissant pas grand chose à l'univers de cigares, j'ai proposé à Eric d'écrire ensemble le scénario, lui-même étant aussi un amateur de cigares. A partir de là, Jacques a fait le forcing pour qu'Eric s'investisse aussi dans le dessin [...]

Lire la suite ›