LES VOLEURS DE CARTHAGE #2 La Nuit de Baal-Moloch

voir la série LES VOLEURS DE CARTHAGE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Historique

Sortie :
ISBN : 9782205071696

Résumé de l'album La Nuit de Baal-Moloch

Crucifier et abandonné au pied des murs de la cité, Horodamus le Gaulois et Berkan le Numide, les deux mercenaires en quête du trésor de Carthage sont en fâcheuse posture. Alors que la Nuit de Baal-Moloch et ses cruels sacrifices s’apprêtent à débuter, les romains lancent l’assaut sur Carthage…

Par Melville, le 21/10/2014

Notre avis sur l'album La Nuit de Baal-Moloch

Tout en burlesque et d’une richesse comique revigorante le premier tome de la série avait su séduire de nombreux lecteurs. Changement de cap drastique dans ce second volet qui se construit comme le reflet inverse du premier. Le récit historique s'affirme avec toujours comme chez Appollo une maîtrise du sujet abordé. Mais là où dans Le Serment du Tophet la narration reposait principalement sur le dialogue vif et souvent très drôle, c’est une voix off qui prend le relais dans La Nuit de Baal-Moloch principalement pour répondre au besoin de faire progresser le scénario vite et bien. Bien écrite, elle renforce toutefois le sentiment de « lourdeur » de la narration. La comédie s’efface pour laisser place à un récit très sombre où cruauté et violence sont les maîtres mots. Et si la cohérence de style est rompue d’un tome à l’autre, il faut souligner la parfaite symbiose entre scénario, dessins et couleurs. A ce titre, Tanquerelle et Merlet opte pour une image où la crasse est palpable : du beau travail.

Si l’option choisie par Appollo est louée par certains, je ne peux que pour ma part au mieux vous laisser vous faire votre propre opinion.

Par , le

Les albums de la série LES VOLEURS DE CARTHAGE

Nos interviews liées

Appollo et Stéphane Oiry pour UNE VIE SANS BARJOT

Sceneario.com : Pouvez-vous nous expliquer le concept de la trilogie dont font partie Une Vie sans Barjot et Pauline et les loups-garous ?
Appollo : Au départ, c'est-à-dire quand on a commencé Pauline, ce n’était pas une trilogie dans mon esprit. Puis au fil de l’album, en discutant avec Stéphane, nous nous sommes dit qu’il y avait quelque chose à faire de plus ample autour de l’adolescence. Pauline était une histoire sombre, un peu désenchantée, voire désespérée, et rapidement je me suis dit qu’un deuxième album pourrait aborder les thèmes de l’adolescence sur un ton plus léger, plus drôle, parce qu’il me semblait que l’adolescence c’était ça aussi. Une Vie sans Barjot finit bien parce que Pauline finissait mal, d’une certaine manière. Le troisième tome, dont je n’ai pas encore le titre mais dont le nom de code est La Lauréate – en hommage à The Graduate, l’excellent film de Mike Nichols avec Dustin Hoffman – s’attachera à une période un tout petit plus en aval, puisqu’il s’agira de raconter le retour d’une jeune fille d’une vingtaine d’années chez son père au moment des vacances universitaires [...]

Lire la suite ›

Interview de Hervé Tanquerelle

Sceneario : Peux-tu nous raconter ton parcours et celui de ton scénariste, qui est aussi ton beau-père ? Comment êtes-vous venu à la BD ?

Hervé Tanquerelle : Pour moi cela s'est mis en place dès l'enfance, il y a toujours eu des Bandes Dessinées chez moi. Le dessin était très présent dans ma famille et ma mère avaient eu des envies artistiques inassouvies que j'ai finalement peut-être concrétisées. Après avoir étudié 3 ans à l'école d'arts graphiques Emile Cohl de Lyon, je suis ensuite revenu sur mes terres d'origine à Nantes.
Pour Yann c'est tout nouveau. Il s'est découvert une sensibilité artistique sur le tard mais a toujours été un créatif à sa façon. Et il a toujours été lecteur de BD.


Sceneario : Quelles ont été vos motivations ? Elles ont sans doute été différentes pour chacun de vous ?

Hervé Tanquerelle : 
Il y a d'abord une volonté commune de raconter une histoire vraie, celle d'une poignée de gens qui ont refusé la société qu'on leur destinait et ont fondé une communauté pour vivre en autosuffisance et en autogestion [...]

Lire la suite ›