LES VOISINS DU 109 #1 Vendredi

voir la série LES VOISINS DU 109
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Collection :

Troisième degré

Genre :

Humour

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 2803621703

Résumé de l'album Vendredi

Vendredi : les Moinot débarquent de province pour emménager en banlieue, dans le petit nid qu'ils ont trouvé dans la HLM du 109. Mais les déménageurs se sont trompés, et les voici à la veille du WE, leurs meubles partis pour Lourdes, avec juste le contenu de leur coffre de voiture, sans rien pour changer bébé. Heureusement, les voisins sont là pour leur venir en aide : Marie-Rose, la doyenne, puis au premier la famille Benomar. Il y a aussi au cinquième, la secrétaire hautaine et l'informaticien geek de base. Il y a aussi Joyeux Calumet et Double Lune, couple de soixante-huitards, voisins de Gaetano Ferrari, intermittent du spectacle que seul son chat comprend. N'oublions pas Jean-Hubert et Anne-Marie Charlotte, couple tout ce qu'il a de plus catholique. Mais surtout il faut citer les voisins de palier des Moinot, Iggy et Luna, qui leur offrent l'hospitalité de leur antre gothique pour la nuit. Le gardien veille, tel un ange-gardien justement, sur tout ce petit monde avec son chien, Fa-mas.

Par Beuleu, le NC

Notre avis sur l'album Vendredi

Ce premier tome débute le vendredi et se termine le samedi matin. Il nous présente les voisins, avec un procédé très intéressant : j'aurais envie de dire des historiettes indépendantes, mais elles s'imbriquent en fait les unes dans les autres, logiquement, à la suite. Tous les voisins sont des archétypes caricaturaux au possible, jusque dans les moindres détails. C'est bien entendu un vrai régal, n'oubliant aucun cliché. Pour s'en convaincre, il suffit d'ailleurs de faire un petit tour sur le site des voisins du 109.
Côté graphisme, c'est du Coyote tout craché, tout aussi caricatural que le scénario : les filles sont « pulpeuses » (Aïe mon dos, rien qu'à les regarder) les mecs gringalets ou super musclés. J'ai été surprise par la couleur. Déjà, je ne connaissais de Coyote que le noir et blanc. Ensuite,la couleur évolue tout au long de l'album. Ca commence dans des tons plutôt sépia, et ça s'égaye au fur et à mesure, pour finir avec des couleurs assez vives, tout en accord avec le moral de la pauvre Mme Moinot qui se demande où elle est tombée !!!
Maintenant que le décor et les personnages sont plantés, il n'y a plus qu'à attendre impatiemment les deuxième et troisième tomes. Ils ont pour titres samedi et dimanche, et raconteront logiquement le reste du WE.

Par , le

Les albums de la série LES VOISINS DU 109