LES VIEUX FOURNEAUX #5 Bons pour l'asile

voir la série LES VIEUX FOURNEAUX
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Chronique sociale

Humour

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782505071419

Résumé de l'album Bons pour l'asile

Mimile et Antoine débarquent avec Juliette à Paris. Antoine doit la laisser à sa mère, puis, avec Mimile, ils vont au Stade de France voir le march de rugby opposant la France à l'Australie. C'est ce qui est prévu... Sauf que Sophie a d'autres plans pour son grand-père. Comme Antoine est un peu "coincé" avec sa famille, Mimile espère que Pierre l'accompagnera voir le match. Sauf que Pierrot a quelques soucis avec la police. De plus, il a une drôle de révélation. Et pour Mimile, ce match à donc une drôle de saveur...

Par Berthold, le 21/11/2018

Notre avis sur l'album Bons pour l'asile

Après une adaptation cinematographique très réussie, revoici nos héros, Pierrot, Mimile, Antoine et Sophie, de retour pour un cinquième tome tout aussi réussi et drôle que les précédents.

Bons pour l'asile !
Et oui, nos vieux semblent encore avoir perdu la tête ! Entre Pierrot et son collectif, qui luttent contre les riches, les multinationales, les banques et qui, souvent, finissent au commissariat, Mimile qui espère voir son match de rugby et surtout Antoine, piégé par sa petite-fille pour revoir son fils.
Lupano nous donne plaisir à lire cette histoire, on rit de bon coeur, mais l'émotion est bien là, bien présente. Surtout vers la fin. Ne me dites pas que la dernière page ne vous pas ému, c'est un des moments les plus forts de l'album.
Le scénariste aborde une nouvelle fois des sujets de société, des sujets graves et actuels, comme les migrants. Et il le fait avec intelligence, tout en disant quelques vérités. Il nous montre quelques pans du passé de Pierrot. Et c'est une nouvelle dois intéressant, cela nous montre un peu plus le sale caractère de ce vieil anarchiste. C'est excellent !

Quand à Cauuet, son travail est remarquable, il est plus que parfait, du grand art ! Son coup de crayon est fabuleux, les expressions sont rès bien rendues, les émotions passent à la perfection, et le rythme permet aux scènes comiques de fonctionner à plein régime.
Un album actuel qu'il ne faut surtout pas rater, qui va vous faire rire, vous émouvoir et vous faire réfléchir.

 

Par , le

Les albums de la série LES VIEUX FOURNEAUX

Nos interviews liées

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›