LES TROIS GROGNARDS #3 Austerlitz sous le soleil

voir la série LES TROIS GROGNARDS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Aventure

Guerre

Historique

Humour

Sortie :
ISBN : 9782203148871

Résumé de l'album Austerlitz sous le soleil

1805, non loin d'Austerlitz.
Honoré Dimanche, qui vient d'être recruté par un groupe d'anti-bonapartiste, est approché par une espionne pour qu'il la conduise dans le camp des coalisés. Elle doit entrer en contact avc leur état-major, elle a des informations importantes concernant les plans de Napoleon et du piège qu'il a prévu pour faire tomber ses adversaires. Elle lui demande de trouver deux hommes de plus pour cette mission. Honoré n'a pas d'autres choix que d'embarquer ses deux acolytes : Félicien et Kémeneur. Il leur dit qu'il faut convaincre le général Andrault, un officier français au service du Tsar, de changer de camp...

Par Berthold, le 23/05/2018

Notre avis sur l'album Austerlitz sous le soleil

Et voilà nos Trois Grognards partis pour une nouvelle aventure qui les conduit à la bataille d'Austerlitz.

Hautière s'amuse avec l'Histoire en mettant en scène ses trois personnages atypiques qui se retrouvent dans des situations pas possibles où ils arrivent à faire rater les ordres des anti-bonapartistes. Et forcément, cela aide le plus souvent l'armée de l'Empereur. Cette fois-ci, Félicien et Kemeneur, sans le vouloir, vont semer une sacré pagaille dans les rangs des coalisés, à Austerlitz et surtout, pour un simple pantalon...
Le lecteur s'amuse comme un petit fou avec ce troisième tome, avec toutes ces péripétés et quiproquos qui jalonnent le parcours de nos trois héros.
Fred Salsedo s'amuse aussi à mettre en scène ces trois Grognards. Il fait bien ressortir les expressions des personnages. Cela permet d'avoir quelques moments très drôles. Il donne du rythme, du mouvement, de bons moment d'action, ça bouge, ça bastonne, et grace à cette dynamique, le lecteur ne voit pas le temps passer.

A la fin de ce tome, on a droit à la Gazette du Grognard, avec des illustrations sur les uniformes des forces en présence, un plan de bataille, et quelques petits délires autour des trois Grognards.

Avec ce dernier tome, la série se termine, mais la fin est ouverte et les auteurs ont a possibilité de revenir avec de nouvelles aventures !
Pour l'instant, participez à la bataille d'Austerlitz d'un autre point de vue : divertissement total garanti !

 

Par , le

Les albums de la série LES TROIS GROGNARDS

Nos interviews liées

Interview Régis HAUTIERE pour Aquablue

Sceneario.com : En ce mois de novembre, sort le 12ème épisode d’Aquablue. Ce dernier signe un changement radical au niveau de la direction des opérations puisque vous voilà en tant que scénariste d’une nouvelle épopée futuriste. Comment vous êtes-vous lancé dans cette aventure ? Pourquoi cette participation ? Peut-on dire que l’équipe première était "essoufflée" ?
Régis HAUTIERE: C'est Guy Delcourt qui m'a contacté pour me proposer de reprendre le scénario de la série, suite au désir manifesté par Thierry Cailleteau de passer la main. J'ai accepté très rapidement parce qu'Aquablue était une série que j'aimais beaucoup et à laquelle j'avais l'impression (peut-être illusoire...) de pouvoir apporter quelque chose. En ce qui concerne les créateurs de la série, je ne pense pas qu'on puisse parler d'essoufflement [...]

Lire la suite ›

Interview Régis HAUTIERE

Sceneario.com
Bonjour Régis, pour les lecteurs de Sceneario.com qui ne te connaissent pas peux-tu décrire ton parcours ?

Régis Hautière (R.H.): Pour ce qui est du parcours universitaire, j'ai fait de la philo et un peu d'histoire, ainsi qu'un troisième cycle en ingénierie de la connaissance. Pour le reste, j'ai travaillé une dizaine d'années pour une association avant de commencer à vivre de la bande dessinée.

Sceneario.com
Comment s’est effectuée ta rencontre avec Romain Hugault

R.H.
Pour la petite histoire, Romain a d'abord rencontré Fraco (avec qui je travaille sur Dog Fights) sur Internet. Sur un site de fondus d'aviation et de simulation. Comme tous les deux cherchaient à faire de la bande dessinée, ils ont tout naturellement sympathisé et commencé à s'envoyer des extraits de leurs projets respectifs. Fraco m'a montré les planches de Romain et je lui ai dit ce que je pensais (ça devait être des trucs très positifs, du genre : "C'est nul [...]

Lire la suite ›