LES PRINCES D’ARCLAN #4 Le Sans-Nom

voir la série LES PRINCES D’ARCLAN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782849467916

Résumé de l'album Le Sans-Nom

Grâce à l'intervention du "Sans-Nom", Sylène, la Talder, s'évade de l'endroit où elle a été incarcérée par Kodner le Dément avec la ferme intention de se venger de lui suite à l'assassinat de sa sœur retrouvée. Pour ce faire, aidée par le mangeur d'âmes, elle se doit de pourchasser son détracteur jusqu'à l'île du plaisir où le Sabre, associé au Dément, tient prisonnière la femme du gouverneur, Néfry.
Sur le bateau qui les amène à destination, Sylène et Sans-Nom retrouvent par un heureux hasard leurs anciens compagnons Olgo et Lékard partis également à la rescousse de Néfry. Ensemble, ils abordent l'atoll avec la ferme intention d'en découdre avec les kidnappeurs et délivrer la séquestrée.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Le Sans-Nom

Voilà enfin le tome 4 de cette série aux allures d’heroïc fantasy ô combien prenante. Celui-ci clôture l'histoire de ces quatre exilés au pays d'Arclan qui, chacun de leur côté, ont vécu maintes péripéties et qui se retrouvent dans un ultime affrontement contre les bandes mafieuses d'Arclan.

Ce tome, comme l'indiquent son titre et le dessin du premier de couverture, va être axé sur le dernier des quatre compagnons et le plus énigmatique, le "Sans-Nom". Mangeur d'âmes si possible bien noires pour se sustenter, aucun obstacle ne lui résiste puisqu'il a le don de traverser la matière. On ne connaît de lui ni ses origines, ni son aspect réel masqué par une capuche qui ne laisse transparaître que ses yeux inquiétants et ses dents sans lèvres. Malgré son côté mystérieux, il semble fidèle en amitié, sait reconnaître les causes justes et peut attirer la sympathie.
Notre curiosité sera toutefois satisfaite car le mystère concernant son physique va être levé dans l'histoire et va nous permettre enfin de le voir autrement que dissimulé.

Ce dernier tome nous met rapidement dans l’ambiance nauséeuse des quartiers chauds de la cité arclane par l’intervention musclée de Sylène en quête de sa sœur disparue et se poursuit énergiquement au gré des pérégrinations intra ou extra-muros du quatuor enfin réuni. Au fil de l’aventure, tous les masques tombent, un à un, du Sans-Nom à l’intrigant commanditaire de l'enlèvement de la femme du gouverneur.

Cette épopée, orchestrée par un scénariste confirmé (on doit à Jean-Charles Gaudin entre autres Galfalek, les Arcanes du Midi-Minuit, Le Feul…), a été, graphiquement parlant, menée de main de maître par un prince du dessin. Laurent Sieurac, par sa sincérité artistique, a su animer ses personnages et les rendre attachants. De même, la représentation de la ville de bord de mer dans un contexte pseudo médiéval ne nuit nullement à l'histoire et reste donc convaincante.

Bien que ces péripéties en la cité portuaire arclane se règlent dans un final comme on les aime, il est fort probable que, compte tenu du succès indéniable de cette série, elles puissent trouver une suite dans un second cycle. Pour cela, l’avenir nous le dira.

Par , le

Les albums de la série LES PRINCES D’ARCLAN

Nos interviews liées

Jean-Charles Gaudin et Frédéric Peynet

Sceneario.com : Au mois d'août prochain, sort Phoenix, votre dernier "nouveau-né" à tous les deux, thriller moderne aux ambiances fantastiques. Après Le Feul, votre association semble se péréniser ? Comment traduisez-vous le travail de l'autre ?
Jean-Charles GAUDIN : Je connais Frédéric depuis pas mal d’années et je l’avais vu arriver avec une bd complète et de somptueuses illustrations pour l’examen de son école. Il était plus qu’évident que Frédéric Peynet avait un talent fou. J’ai eu de suite envie de travailler avec lui. Depuis, il a progressé pour arriver à ce trait si précis et si séduisant. Je suis toujours aussi stupéfait de ses planches. Tous les détails y sont sans alourdir le propos. Son trait est à la fois efficace et élégant. Pour moi, Frédéric Peynet est un grand du 9ème art !
Frédéric PEYNET : Jean-Charles et moi nous connaissons depuis 1997 [...]

Lire la suite ›

Laurent Sieurac pour Arelate 1 et Vikings 1

Sceneario.com : Alors, Laurent, deux albums parus avec assez peu de temps d'intervalle, c'est pas mal d'actualité. Tu vas souffler un peu ou te lancer dans la foulée dans les suites ?

Laurent Sieurac : Pas de repos pour les braves!
Je suis déjà bille en tête sur le tome 2 de Vikings avec d'ores et déjà les 10 premières planches de bouclées et les 10 suivantes en cours de crayonnage/lettrage. Ce nouvel opus est en effet prévu pour Angoulême et je devrais le finir courant de l'automne 2010.
Ensuite, j'enchainerai sur le tome 2 d'Arelate dont le scénario est en cours d'écriture et la sortie, idéalement, serait juin 2011, pour la saison estivale.

Bref, pas mal de travail en perspective, mais, finalement, c'est mon rythme normal de travail, puisque depuis mon arrivée chez Soleil et la sortie du premier tome des princes d'Arclan en 2005, j'aurais sorti 9 albums en l'espace de 5 ans [...]

Lire la suite ›

Jean-Charles Gaudin

Sceneario.com: Peux-tu te présenter et nous dire ton parcours en tant que scénariste ?
Jean-Charles Gaudin :
J’ai commencé par écrire et réaliser des courts-métrages. C’est là que j’ai appris l’écriture de scénarios. Le fait de réaliser moi-même m’a fait progresser sur les choses qui fonctionnent à l’écrit et qui marchent moins bien une fois en images. La BD est venue par la suite. C’est Crisse qui, au sortir d’une de mes projections de film, m’a tendu la perche. Je l’ai saisie et voilà…

Sceneario.com : Comment s’est effectuée ta rencontre avec Trichet ?
Jean-Charles Gaudin :
Trichet faisait partie de ces dessinateurs assidus à une réunion que nous organisons tous les mois dans un café de la Roche sur Yon en Vendée. Je commençais tout juste mes travaux sur MARLYSA [...]

Lire la suite ›