LES PIRATES DE BARATARIA #2 Carthagène

voir la série LES PIRATES DE BARATARIA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782723470827

Résumé de l'album Carthagène

Poursuivie car elle détient un secret suffisamment important pour que l’Empereur lui même décide de l’exiler en Amérique pour sa propre sécurité, Artémis Delambre se retrouve sous la protection des frères Lafitte. Après avoir quitté la Nouvelle Orléans pour le royaume de Barataria, elle va s’intégrer aux flibustiers, maniant l’épée et le pistolet.

Par Olivier, le 12/05/2010

Notre avis sur l'album Carthagène

Espionnage, intrigues, mystère, fureur et bruit voici quels sont les ingrédients de ce deuxième opus des Pirates de Barataria.
Marc Bourgne continue à asseoir son scénario sur l’histoire véridique des frères Lafitte. Pirates et trafiquants en tout genre, du tabac aux esclaves qu’ils « libéraient » sur les navires espagnols capturés pour mieux les revendre ensuite.
L’Histoire sert de cadre à l’histoire d’Artémis Delambre, jeune fille de 16 ans qui, pour protéger un secret encore obscur, a du fuir la France de 1812, où l’empereur Napoléon règne entre conflits et alliances.
Embarquée sur un navire corsaire sous la protection de Roustam, mamelouk géant, elle trouve refuge chez les frères Lafitte qui, suite à de nombreuses péripéties, décident de l’emmener dans leur république de Barataria pour la protéger.
Mais la politique européenne semble poursuivre la belle Artémis, espion britannique et Autrichienne avide de sexe et de sang sont toujours à sa poursuite, et pour corser le tout, l’Angleterre après la déclaration de guerre aux jeunes Etats Unis vient de décréter le blocus des côtes, obligeant les Lafitte à choisir leur camp.
Le scenario de Marc Bourgne est riche, mais reste parfaitement maitrisé, de rebondissements en révélations, le récit ne relâche pas un instant la tension et l’on suit avec autant de plaisir et d’attachement l’évolution des frères Lafitte aussi bien que les aventures d’Artémis qui semble avoir renoncé à montrer un coté fragile et égaré pour commencer à révéler son vrai visage. Celui d’une jeune fille fine bretteuse, hardie dans les hunes des bateaux corsaires et habile au tir.
Dans cette Amérique des bayous où le sang coule facilement, la sensualité est a fleur de peau, les femmes sont belles et les hommes vigoureux. Artémis va découvrir cette volupté dans les bras d’un beau capitaine alors que Cathy, capitaine corsaire au tempérament de feu et compagne de Jean Lafitte, aimerait également beaucoup la séduire.
Un second tome qui s’enrichit de superbes scènes de batailles marines avec ses abordages sanglants et ses canonnades.
Franck Bonnet démontre encore une fois sa grande maîtrise des histoires de pirates. C’est à une grande aventure qu’il nous convie avec son complice Marc Bourgne qui lui écrit là un scénario sur mesure. Son crayon se révèle aussi efficace dans la représentation des échauffourées maritimes, des navires magnifiques que dans les scènes plus intimes.
Un habile découpage et un placement très fin de la caméra alternant gros plans sur les personnages et plans larges sur les navires qui se coursent procurent au lecteur cette sensation d’être plongé au sein de l’action et d’entendre le bruit des canons et des bords qui s’accrochent.
Marc Bourgne et Franck Bonnet confirment que l’on peut encore réaliser de grandes bandes dessinées où le souffle de l’aventure emporte le lecteur dans un tourbillon de péripéties, d’amours, de traîtrise et de sensualité.

Par , le

Quelle couverture !
Le choc entre deux navires ! Une bataille qui fait rage, où l'on sent la poudre, la sueur, le sang, où l'on entend le bruit des fusils, les sabres qui s'entrechoquent, du cri de ces corsaires et celui des blessés et des mourants, ce drapeau américain, fier, sur l'arrière de la Flèche et plus aucun drapeau ni voilure sur le navire anglais.
Ça, c'est de la couverture qui attire l'attention du lecteur.

J'avais beaucoup apprécié le premier tome de cette série, Bourgne et Bonnet ayant fait du bon travail sur cette aventure. J'attendais donc la suite avec impatience.
Et là, je dois bien le dire, après lecture de ce Carthagène, je n'ai vraiment pas été déçu. Ce second tome est tout aussi réussi que le précédent.

Bourgne ne nous dévoile pas tout concernant le personnage d'Artémis. Il met en place les différents rouages de cette saga qui va nous entraîner dans l'un des plus beaux combats maritimes vus dans une bande dessinée.
L'auteur s'applique aussi à nous montrer les sentiments des différents protagonistes, des intrigues amoureuses qui se font et se défont et il fait monter la pression.

Franck Bonnet assure encore son graphisme pour terminer, donc, sur une bataille navale que vous n'oublierez pas comme ça. Cet affrontement est le point culminant de ce tome 2. Je crois bien que les pages 38 et 39 sont les plus belles de ce récit et la suite est des plus impressionnantes. Vous avez vraiment l'impression d'être pris dans la bataille.

La fin de ce tome 2 donne envie de vite lire la suite.

En attendant, embarquez vous sur La Flèche pour une aventure maritime au milieu de corsaires et autres ruffians qui vous donneront envie d'aller vers d'autres rivages.

Par , le

Les albums de la série LES PIRATES DE BARATARIA

Nos interviews liées

Un entretien avec Franck Bonnet

Un entretien avec Franck Bonnet, dessinateur passionné par la mer.


Interviewer : Berthold
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Marc Bourgne

Scénéario : Les pirates de Barataria , c'est de la grande aventure avec des corsaires, des espions. De la politique et des femmes superbes. Vous développez votre scénario sur un fond historique très précis, l'histoire des frères Lafitte.
Marc Bourgne : Oui, les frères Lafitte ont véritablement existé. Ils avaient installé leur république dans les bayous de la Nouvelle Orléans : Barataria.
François Bourgeon avait hésité à l'idée d'en faire une bande dessinée, il cite d'ailleurs Jean Lafitte dans les Passagers du vent.

Scénéario : Allez vous suivre l'histoire des deux frères jusqu'au bout?
Marc Bourgne : oui, si le succès et surtout les lecteurs sont au rendez-vous, nous irons jusqu'au bout de cette histoire des frères Lafitte, du moins jusqu'à la fin de la guerre Anglo-américaine de 1812 [...]

Lire la suite ›