LES OUBLIÉS D'ANNAM Intégrale

voir la série LES OUBLIÉS D'ANNAM
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Aire Libre

Genre :

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 2800128178

Résumé de l'album Intégrale


Le rapatriement récent de cercueils contenant les dépouilles de soldats français morts en Indochine quarante ans plus tôt, incite un journaliste, Nicolas Valone, à enquêter sur la disparition d'un de ces guerriers blancs qui se sont ralliés à la cause vietminh. Toutefois, ses recherches s'avèrent plus complexes qu'il n'y paraît car quelqu'un, dans l'ombre du reporter, ne souhaite pas remuer ce passé douloureux. Quel a été le parcours véritable de ce jeune soldat idéaliste ? Au travers de témoignages guerriers ponctués d'espoir et de désillusions, Nicolas Valone va tenter de découvrir la vérité.
 

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Intégrale


Fort du succès de ce diptyque paru originellement en 1990 et 1991, publié en intégrale en septembre 2000, les éditions Dupuis ont jugé, à bon escient, qu'il était nécessaire de rééditer une nouvelle fois cette aventure journalistique à plusieurs reprises primée. Sage initiative que celle-ci, car elle permet de faire perdurer un récit profond ayant trait à l'engagement méconnu de soldats français durant la guerre d'Indochine auprès des vietminh d'Hô Chi Minh..

"Les oubliés d'Annam" est émotionnellement parlant une enquête à rebondissements menée de main de maître par un scénariste qui a su se lancer dans un projet considérable et non traité en bandes dessinées. A ce titre, dans cette intégrale, un dossier est consacré à la motivation de l'auteur. Il y explique au travers d'une longue prose agrémentée de photos et de croquis de Christian Lax, les évènements clés qui ont déclenché l'écriture de cette fiction historique. De même, il y expose ses nombreuses recherches documentaires, les témoignages recueillis, dans une sensibilité philosophique extraordinaire prouvant la détermination d'avancer dans son projet. Par ailleurs, il y décrit le choix de ses personnages, l'association avec le dessinateur et également les anecdotes (passées et présentes) qui ont accompagné une telle réalisation…

Cette aventure guerrière, très touffue, a été rendue possible également par les dessins de Christian Lax qui, après avoir lâché sa série en cours (de l'époque) "Marquise des lumières", se découvrent dans une apothéose de graphiques superbes et de couleurs chatoyantes. On pourra apprécier à sa juste valeur l'humanité de son trait, qui dans les expressions adéquates de ses protagonistes, laisse filer les messages de tout bord.

Cette intégrale a de quoi réjouir par sa qualité indéniable et également par sa trame toute en émotivité et en idéal. Voilà un bien bel album à lire et à relire que je vous invite à vous procurer et qui restera, pour ma part,… inoubliable.
 

Par , le

Les albums de la série LES OUBLIÉS D'ANNAM

Nos interviews liées

Entretien avec Christian Lax

Interview réalisée par Melville et Placido à Angoulême à l’occasion du 39ème Festival International de la bande dessinée (janvier 2012).


Sceneario.com : Pain d’alouette est la suite de L’Aigle sans orteils sans toutefois réellement l’être. Comment est né votre projet ?
Christian Lax : Quand j’ai fais L’Aigle sans orteils je ne l’avais pas conçu comme pouvant avoir une suite mais vraiment comme un one shot, pour preuve la disparition d’Amédée. Mais il y a eu deux principales raisons pour lesquelles j’ai rebondis. La première est tout bêtement mercantile, comme L’Aigle… avait bien marché je me suis dit qu’il y avait peut-être un sillon à creuser. La seconde est que j’aime le vélo (c’est un sport que je pratique) et j’avais envie de revenir dans cet univers du cyclisme et de cette époque de l’entre-deux guerres, donc pourquoi pas raccrocher cette histoire à L’Aigle… de manière à avoir une « œuvre » qui se tienne un peu [...]

Lire la suite ›

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›