LES NAUFRAGES D'YTHAQ #2 Ophyde la géminée

voir la série LES NAUFRAGES D'YTHAQ
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Heroic Fantasy

Genre :

Heroic Fantasy

Planet Opera

Sortie :
ISBN : 2845659911

Résumé de l'album Ophyde la géminée

Granite, Navarth, Tao et Krurgor font route vers la ville de Kreac'h. En fuyant des animaux menaçants, ils se retrouvent en bien mauvaise posture. Aidés par des saltimbanques ils peuvent, en se joignant à eux rejoindre la cité des Margraves.
Leur but est de sauver Callista qu'ils pensent être prisonnière d'Ophyde. Mais celle-ci ayant tuée Ophyde usurpe son poste. Callista aura de grande difficulté à duper la soeur jumelle d'Ophyde, mais avec le concours de Dhokas elle s'en sortira à merveille.
Granite et ses amis parviennent au palais d'Ophyde et donnent une représantation. Une fois leurs numéros finis, Granite et Navarth faussent compagnie à leurs compagnons et  se mettent en route pour retrouver Callista. En chemin, ils ne seront pas au bout de leurs surprises...  

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Ophyde la géminée

A peine le premier tome sorti, voila que la suite des aventures de Naufragés d'Ythaq parait aussitôt. Et avec ce tome le lecteur n'est pas au bout de ses surprises. Déjà, le nombre de pages est plus que conséquent. Avec une soixantaine de planches on peut dire que l'on a un gros morceau à dévorer.
 
Comme le premier, ce tome est vraiment dense. Arleston s'amuse reellement à décrire cet univers. Mais ici, le rythme est plus soutenu, les événements se bousculent rapidement. On se demande comment nos  héros trouvent le temps de souffler.
Et au final, on est surpris de voir à quel rythme ce tome est dévoré, on ne voit pas le temps passer. Pourtant, un seul détail me gène dans cette histoire, les deux jumelles semblent avoir le même prénom? A part cela, tout s'enchaine parfaitement. Les planches liminaires et finales sont assez énigmatiques et un personnages aussi insignifiant que celui d'Enakk n'a pas dit son dernier mot et s'avère être plus mystérieux. Le monde d'Ythaq n'a pas fini de nous surprendre même si le dénouement de ce tome semble sourire à nos héros. Car leur envol semble trop facile.

Cet album a été réalisé en un temps record, surtout pour le nombre de pages qu'il contient. Et pourtant, le dessin est presque parfait. Le trait de Floch est dynamique et nous emporte dans cette aventure avec entrain. Il est aidé dans cette tâche par la mise en couleur du studio Crazytoon qui apporte le relief à chaque case et fait vivre ainsi les décors. Tant sur les paysages que sur l'architecture ce travail est remarquable.

Vous l'aurez compris, ce second tome ne souffre pas de défauts majeurs, et je ne peux que vous le recommander surtout si vous êtes fan des univers imaginés par Arleston. D'autant, qu'avec ce dernier univers qu'est Ythaq, on n'est loin d'en avoir fait le tour.

Par , le

Les albums de la série LES NAUFRAGES D'YTHAQ

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›