LES MYSTÈRES DE LA CINQUIÈME RÉPUBLIQUE #2 Octobre Noir

voir la série LES MYSTÈRES DE LA CINQUIÈME RÉPUBLIQUE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Historique

Polar

Policier

Sortie :
ISBN : 9782723496650

Résumé de l'album Octobre Noir

Quelques jours après la manifestation du FLN et le sanglant « massacre du 17 octobre 1961 » qui en résulte à Paris, un épicier algérien est retrouvé mort dans une ruelle. Il est criblé de balles. Pour le commissaire Verne, c’est un choc car il connaissait bien la victime. Il s’agissait du père de son meilleur ami, du temps où il vivait à Alger.

Il se met en quête du coupable, dans un climat politique explosif.

Par Legoffe, le 05/03/2018

Notre avis sur l'album Octobre Noir

Ces « Mystères de la 5e République » nous racontent les aspects méconnus de la montée du FLN lors de la Guerre d’Algérie. En effet, comme pour l’ensemble des livres de la série (3e, 4e et 5e République), Philippe Richelle dépeint avec précision le climat politique d’une époque à travers une enquête policière.

La méthode est diablement efficace car le lecteur s’imprègne de l’Histoire de manière vivante et très accrocheuse. Les policiers sont de très bons révélateurs de ces temps troublés car ils côtoient toutes les strates de la société. Quant aux crimes présentés, ils sont en relation directe avec les troubles politiques d’alors.

La recette fonctionne d’autant mieux que l’auteur a imaginé des personnages charismatiques, seconds rôles compris.

Nous voici donc lancés sur les traces des réseaux du FLN. Il est notamment question de ses méthodes pour récolter des fonds en France métropolitaine auprès de la communauté algérienne.
Le climat est, du coup, à la méfiance totale entre les gens. On ressent bien la cassure qui se crée entre les Français « de souche » et ceux originaires d’Afrique du Nord.
Rappelons que la manifestation du 17 octobre est organisée pour protester contre le couvre-feu décrété par le Préfet de Paris (le tristement célèbre Maurice Papon), couvre-feu qui ne concerne que les Algériens, qui n’ont plus le droit de circuler dehors après 20h.

Le graphisme est assez classique, mais cela convient très bien à cette bande dessinée. Et François Ravard sait donner de vraies « gueules » à ses personnages, apportant encore un peu plus de caractère au récit.

Un très bon polar, donc, qui permet de revenir sur cette sombre période qui va précipiter la fin de la Guerre d’Algérie.

Par , le

Les albums de la série LES MYSTÈRES DE LA CINQUIÈME RÉPUBLIQUE

Nos interviews liées

Entretien avec François Ravard et Aurélien Ducoudray

Sceneario.com : Aurélien, avant d’être scénariste de bande dessinée tu étais journaliste, est-ce que cela influence ta vision des choses quant à l’écriture de tes scénarii. Je pense notamment en disant cela à l’ancrage fort de tes récits dans l’actualité médiatique et politique, ainsi qu’à cette volonté que tu as de mettre en lumière certain aspect de notre société.
Aurélien Ducoudray : Forcément l'écriture de base journalistique laisse une trace dans la façon d'aborder les sujets (angle, traitement, déontologie) mais le fait de toucher à la fiction permet une grande liberté d'écriture... et donc une sorte d'habitude de recul par rapport à la façon dont on va écrire telle ou telle histoire... C'est un yoyo permanent entre les deux en fait ! Ce qui m'intéresse le plus aussi bien en tant que journaliste photoreporter ou scénariste, ce sont les gens [...]

Lire la suite ›

François RAVARD et H.R. VAUGHN

Interviewer:  Melville pour l'Equipe de Sceneario.com. Caméra et son Mathieu Langlois, mixage Aubert Bonneau. [...]

Lire la suite ›