LES MANUSCRITS DE SANG #2 La cité sous les eaux

voir la série LES MANUSCRITS DE SANG
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2845651708

Résumé de l'album La cité sous les eaux

Annaïs Chansky est une investigatrice du paranormal. Elle écrit des romans sur les histoires qui lui arrive. Cette fois elle est invitée par Rebecca, une amie à elle en Bretagne. Raphaël, un ami qui l’accompagne dans ses aventures malgré lui, est présent. Ils vont devoir affronter le fantôme d'une princesse hantant la maison ou habite Rebecca.

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album La cité sous les eaux

Une bande dessinée très agréable. L’enquête passe par de nombreuses pistes tout au long de l’album mais la solution n’est claire qu’a la fin de l’album ou tout les indices s’expliquent. Beaucoup d’humour tout au long de l’album que ce soit des situation ou des personnages (raphael qui accompagne annaîs est hypocondriaque et malchanceux.) Le dessin ressemble a celui de serge Carrere le dessinateur de Leo Loden.

Par , le

J'ai le livre entre les mains, les couleurs sont bien meilleures que le tome 1, quand au graphisme s'il est inspiré de Carrere et pour cause j'y ressend aussi un brin de Walthery, une tres bonne bd franco belge, surtout s'il on remarque les clins d'oeil du dessinateur a Will et Tillieux. Quand a l'histoire en elle meme, je la trouve bien ficelée , Annais et son compere de plus en plus attachants... a lire, je vous le recommande...

Par , le

Les albums de la série LES MANUSCRITS DE SANG

Nos interviews liées

Dominique LATIL

Sceneario.com: Peux tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas ?
Dominique Latil: Heu, Ben, je m'appelle Dominique Latil, je suis scénariste et rédacteur en chef adjoint de Lanfeust Mag, je vis à Aix-en-Provence où je travaille à l'atelier Gottferdom et j'aime faire des mots fléchés

Sceneario.com: Quel a été ton parcours professionnel ?
Dominique Latil: J'ai rencontré Christophe Arleston en 1995. Il cherchait un collaborateur pour travailler avec lui sur une nouvelle série dont il avait déjà posé les bases, "Mycroft Inquistor" (avec Jack Manini au dessin). Après quelques bières, il m'a demandé de faire un essai qui lui a paru concluant et nous nous sommes lancés dans l'écriture du premier tome. Comme il appréciait mon travail, il m'a présenté à quelques jeunes qui venaient le voir pour faire de la BD et avoir une opinion professionnelle. C'est ainsi que j'ai rencontré Franck Biancarelli, Philippe Pellet et Jean-Marc Ponce presque coup sur coup et que nous avons travaillé ensemble, coachés par Arleston qui nous conseillait et nous a appuyé auprès de Soleil [...]

Lire la suite ›