Les mangeurs d'absolu

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Tanibis

Genre :

Inclassable

Noir et Blanc

Sortie :
ISBN : 9782848410098

Résumé de l'album Les mangeurs d'absolu


Les mangeurs d’absolu est un diaporama faisant du lecteur l’observateur d’un certain nombre de personnages tous à leurs petits tracas (plus ou moins importants) et tous liés entre eux à un moment ou à un autre ; le temps d’un regard volé ou d’une triste éternité.
 

Par Sbuoro, le NC

Notre avis sur l'album Les mangeurs d'absolu


Le livre est tout petit. N’hésitez donc pas à vous faire guider jusqu’à lui, puis c’est lui-même qui va vous prendre par la main pour vous faire vivre une parenthèse bien spéciale, un moment pendant lequel vous allez faire succincte connaissance avec une multitude de personnes dont les vies se croisent pour un instant ou pour toujours.

Chacune des pages est composée d’une illustration et d’un texte l’accompagnant comme une légende. De petite taille, on dirait presque que le dessin cherche à se cacher au milieu de la feuille. Noir et blanc, il met en scène des personnages mi-humains, mi-animaliers. C’est un dessin délicat, qualifié même de fragile par l’éditeur (Tanibis). Il est vrai que les gens qu’on y voit évoluer sont très filiformes, longilignes, ce qui accentue une faiblesse qu’on a envie d’attribuer à la plupart. Mais ce frêle coup de crayon trouve son équilibre dans un texte toujours très tendre, très contemplatif et très original, que ce soit dans la succulence de ses propos ou dans la rareté des prénoms que portent les personnages.

C’est Alexandre Kha, connu aussi pour avoir signé des ouvrages Hervé Carrier, qui a réalisé Les mangeurs d’absolu. Et vous... Qui êtes-vous ? Philomène ? Lubin ? Perdican ? Silvestre ? Vous êtes en tout cas un lecteur averti : Les mangeurs d’absolu n’est pas une BD classique mais bel et bien un recueil de dessins dans le registre sensible et poétique.

"Silvestre cherche encore l’âme sœur. Chaque matin, à une heure précise, toujours en avance, il croise une fille, toujours en retard. Désabusé, il sait que ce décalage lui offre l’occasion de la voir, mais pas de la rencontrer" (Et si elle faisait exprès d’être en retard ?)
 

Par , le