LES INNOMMABLES #2 Aventure en jaune

voir la série LES INNOMMABLES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Aventure

Humour

Humour Noir

Sortie :
ISBN : 2723406768

Résumé de l'album Aventure en jaune

Une nuit d’ octobre 1949 : au large de Hong-Kong.
Un patrouilleur britannique croise la route d’un navire, le Torquemada qui avance tout feu éteint. Le bateau se dirige droit vers le port de Repulse Bay et défonce toutes les petites embarcations qui sont sur sa route, faisant de nombreuses victimes.
Les autorités montent à bord et y découvrent que des cadavres. Sauf un homme qui en profite pour s’enfuir en tuant un policier.
Mac, Tony et Tim s’occupent d’aller jeter le corps d’un vieil homme mort lors d’un bon moment avec une des prostituées du Lotus Pourpre. Sur la jetée, ils croisent des chinois qui semblent eux aussi vouloir jeter un corps à la mer. Sauf qu’il s’agit d’une jeune femme et qu’il semble qu’elle soit vivante. Mac intervient et sauve cette femme. Il la ramène sur leur navire où les attendent le Lieutenant et Raoul.
La jeune femme s’appelle Alix et cette rencontre peut s’avérer dangereuse…

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Aventure en jaune

Aventure en jaune est le récit qui m’a fait connaître et apprécier ces personnages créés par Yann et Conrad. C’est aussi, pour moi, le meilleur de toute la saga .
Je crois que cette version restera la plus belle avec son jeu de couleurs par rapport à la réédition chez Dargaud qui date d’avril 2002, qui a eu de nouvelles couleurs et même de nouvelles planches.
C’est aussi cette histoire qui a marqué une période du journal de Spirou : son passage dans la revue a été chaotique.
Ce récit est un bel hommage aux films, histoires d’aventures de l’après guerre. On y retrouve et on y sent cette ambiance, cette atmosphère à chaque case. Conrad faisant un superbe travail sur les décors, véhicules, costumes, armes. On y fait allusion à Errol Flynn, on y croise un double d’Hemingway. Deux officiers britanniques(Oswald et Wilbur) me font penser au lieutenant Tenton et à MacGregor, personnages que l’on croise dans certains titres d’Hugo Pratt .
Mais il n’y a pas que le parfum de l’aventure, il y a aussi la noirceur d’un polar avec ces magouilles qui se trament autour de Tim, Mac et Tony. Yann et Conrad font aussi dans la parodie et la caricature comme l’on peut le voir avec le comportement des Britanniques envers les Chinois. Ce qui nous vaut de bonnes scènes hilarantes. On va faire la connaissance du Capitaine Mulligan O’Rourke, ce qui vaut un concours du « plus gros bide » entre Mac et lui. Et puis, il y a toutes les filles du Lotus Pourpre qui aimeraient avoir Mac comme protecteur. On comprend mieux aussi la mentalité de Mac, Tim et Tony. On y trouve aussi un certain fond historique : comme l’arrivée du communisme avec Mao, etc… tout cela est si bien documenté que l'on se prend à croire à cette histoire.
Il faut avoir lu cette Aventure en jaune pour apprécier nos trois Innommables.
Cette histoire m’a toujours beaucoup plu et c’est celle que je relis le plus.

Par , le

Les albums de la série LES INNOMMABLES