LES INNOMMABLES #6 Alix Noni Tengu

voir la série LES INNOMMABLES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Humour

Humour Noir

Sortie :
ISBN : 2871290970

Résumé de l'album Alix Noni Tengu

Basile Jardine a épousé, forcé, la fille de Matheson pour éviter de se faire tuer et surtout pour que les deux sociétés, la Jardine et la Matheson, s'unissent. Ils prennent l'avion pour leur voyage de noce. Deux tueurs chinois sont à leurs trousses. Basile retrouve aussi sa sœur Sybil qui semble jouer un autre jeu.

Mac s'est fait renverser par une automobile alors qu'il allait, enfin, pénétrer au Lotus Pourpre et y retrouver Alix. Depuis, il semble avoir perdu l'esprit. Tim s'est amouraché de Robe-Grillée, la collègue de Sî-Dah, l'aveugle qui conduisait la voiture qui a percuté Mac. Depuis, Tim et la jeune fille n'arrêtent pas de copuler au grand dam de Tony qui doit trouver une solution pour aider Mac...

 

Par Berthold, le 27/08/2010

Notre avis sur l'album Alix Noni Tengu

Alix Noni Tengu va donc conclure le récit en cours. Pour cela, la première édition de cet album était proposée avec deux fins : l'une heureuse, l'autre triste et avec deux couvertures différentes. C'était au lecteur donc de faire son choix (ou de prendre les deux s'il avait envie aussi).
Ici, Yann et Conrad vont donc tenter de nous donner un final cohérent à tout ce que nous avons lu précédemment. Des personnages vont donc disparaître, certains connaissant une fin atroce comme miss Sybil Jardine, écrasée par son amant, le général Ma, après avoir le 17, le 23 plus le 14, mais sans avoir pu faire le 19 !
Yann va donc faire se retrouver Mac et Alix, mais est-ce vraiment des retrouvailles heureuses? Porte-en-Saindoux s'est vengée aussi en vendant la fille de Mac, que vient de mettre au monde Alix, au Temple des trois pins merveilleux. Le colonel Lychee lui aussi va terminer sa carrière en beauté. Nous assisterons aussi à la destruction du Lotus Pourpre.
Pour certains lecteurs, ce tome peut paraître un peu chaotique mais il mérite quand même plusieurs relectures pour mieux s'imprégner de ce final.
Yann et Conrad vont encore se moquer de beaucoup de monde et bien sûr, de la religion. Il faut aussi voir la nouvelle coiffure de Tony.
Evidemment, ce n'est pas le meilleur de la série, mais cela reste tout de même une aventure des Innommables que nous retrouverons bientôt dans un nouveau cycle qui nous ramènera aux U.S.A.

Le dessin de Conrad est toujours égal à lui-même. Je vous disais que depuis Le crâne du père Zé, le style de l'auteur avait changé. En effet si, au départ, son trait était beaucoup plus proche du style de Franquin, depuis, il a choisi comme inspiration celui de Morris, le dessinateur de Lucky Luke. Vous y retrouverez d'ailleurs quelques mimiques ou expressions de ce dernier. Pour ma part, j'apprécie beaucoup son trait.

Bref, un tome qui donne quand même envie de poursuivre l'aventure aux côtés de Mac, Tony et Tim (et Raoul aussi !).

 

Par , le

Les albums de la série LES INNOMMABLES