ATTENTION : CONTENU RESERVE
A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités.
En affichant cette page, vous déclarez prendre vos responsabilités vis-a-vis de ce contenu.

Afficher Sortir

Les histoires de cul de l'oncle Zague

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Dynamite

Collection :

Outrage

Genre :

Pornographie

Public Averti

Sortie :
ISBN : 9782362341618

Résumé de l'album Les histoires de cul de l'oncle Zague

Un peu à la façon des vieilles histoires de l'Oncle Paul dans Spirou, l'oncle Zague nous raconte ses années de débauche dans les années 1980.
Zague confesse ainsi comment il a enterré la vie de jeune fille d'une future mariée dans une orgie mémorable, comment il a infiltré une émission de télévision dans le seul but de séduire une célébrité du petit écran, comment il est devenu un habitué des salons de massage les plus spéciaux de la capitale... !

Par Fredgri, le 10/01/2018

Notre avis sur l'album Les histoires de cul de l'oncle Zague

Sept histoires ou l'auteur met en scène un photographe queutard qui nous raconte ses mille et une galipettes avec de belles inconnues, au cœur de la ville !
Tout de suite, on comprend très vite qu'il ne faut pas en attendre davantage, du cul, servi par un vague scénario qui dresse le portrait d'un homme prêt à toutes les expériences et à toutes les audaces pour en arriver à ses fins, quitte même à forcer à l'occasion les demoiselles qui se présentent à lui ! C'est assez expéditif globalement, sans grande subtilité. Le but ici n'est pas de nous faire "rêver" trop longtemps, mais bel et bien de nous emporter dans une succession de fantasmes de mâle Alpha, beau, sur de lui et qui aime le faire savoir, quitte de temps à autre à accepter de se faire dominer, tant que le sexe est au rendez-vous...

Un petit album qui fait son "job", sans plus d'originalité ni d'imagination, mais c'est largement suffisant !

En contre partie, je trouve que le graphisme est assez froid et inexpressif, comme si l'auteur se contentait de livrer le minimum syndical, sans trop en faire !

Pour amateurs averti !

Par , le