Les gendarmes

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Le Cherche Midi

Collection :

La Bibliothèque du Dessinateur

Genre :

Humour

Noir et Blanc

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 2862745189

Résumé de l'album Les gendarmes

 
Triiiiiiiiiiiiiiiii !!! Hep, vous, là-bas ! Rangez-vous sur le côté, s’il vous plaît.
Merci.
Papiers, je vous prie... Merci.
Et papiers du véhicule...
Mmm. Mmm. Oui, bon, tout est en ordre.
Allez, au revoir, et bonne route !
 

Par Sylvestre, le 16/01/2012

Notre avis sur l'album Les gendarmes

 
Les gendarmes aux éditions du Cherche Midi est un recueil de dessins de l’illustrateur Piem réalisés au crayon, tous sur le thème du gendarme. A raison de un ou deux dessin(s) par page, c’est sur le ton humoristique qu’est abordé le sujet, chaque dessin étant un gag à part entière. Dans Les gendarmes, les "héros" sont gentils, pépères, voire un peu naïfs ou benêts... Loin en tout cas de l’image qu’on en a maintenant puisque ceux de Piem fleurent bon la maréchaussée des années 70 ou 80 et non pas les "robocops" d’aujourd’hui... Il faut dire que leurs missions ont bien évolué. Tout comme ceux qui les redoutent ! On ne roulait peut-être pas aussi vite qu’aujourd’hui, jadis. Et les malfrats du XXIème siècle ne sont plus ces sympathiques bandits stéréotypés, habillés de rayures et forcément gauches après qui courent pour nous dans cet ouvrage les "héros du jour" !

Humour d’époque... Avec des situations moquées qui ont cette simplicité et l’humour du bon père de famille, parfum Le petit Nicolas, loin de certaines sophistications dont doivent parfois faire preuve aujourd’hui les gags modernes pour exister.

Ce livre nous ferait presque regretter les gendarmes d’antan, et par extension cette douceur de vivre qu’ont immortalisé certains films ou certains livres dans lesquels le gendarme, au même titre que le boulanger, le facteur ou l’instituteur, était un personnage respecté et pas forcément synonyme de radars et de points qui sautent... Grâce à Piem, faites ressurgir un peu de cette saine nostalgie et répétez après lui cette phrasounette qu’il a écrite à plus d’un en dédicace sur ce recueil et qui vaut toujours aujourd’hui : que les gendarmes, il vaut mieux les avoir dans la manche que sur les bras...
 

Par , le