LES GARDIENS DE LA GALAXIE INTEGRALE #1 1969-1977

voir la série LES GARDIENS DE LA GALAXIE INTEGRALE
Dessinateurs :





Scénaristes :



Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Comics

Science Fiction

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782809441475

Résumé de l'album 1969-1977

( Marvel Super-Heroes 18 + Marvel Two-in-One 4 à 5 + Giant-Size Defenders 5 + Defenders 26 à 29 et Marvel Presents 3 à 12)
Très très loin dans le futur, vers l'an 3000, la Terre est ravagée par un conflit qu'elle a perdu contre une race d'extra terrestre qui a, par la même occasion, annexé les autres planètes du système solaire, les Badoons !
Un groupe de héros, néanmoins se rebelle, il est constitué de quatre membres: Charlie-27, le dernier survivant de la colonie terrestre de Jupiter, Martinex, dernier survivant de la colonie de Pluton, Yondu, dernier représentant de la colonie de Centauri 4 et le Major Vance Astro, le premier terrien envoyé dans l'espace en 1988 et réveillé 1000 ans plus tard... On les appelle les Gardiens de la galaxie ! Leur lutte contre l'envahisseur va marquer les chroniques et les amener à rencontrer quelques héros du vingtième siècle, comme la Chose, Captain America ou simplement les Défenseurs...

Par Fredgri, le 21/10/2014

Notre avis sur l'album 1969-1977

Créés en 1969, sous la plume d'Arnold Drake (à qui on devait déjà les Doom Patrol, Deadman et quelques X-Men, et qui venait de se faire virer de DC) et le pinceau de Gene Colan, les Guardians of the Galaxy n'ont malheureusement jamais vraiment réussit à sortir de leur rôle de guest pendant près de deux décennies. Et ce malgré un run très intéressant dans Marvel Presents et d'autres apparitions assez remarquées. Toutefois, cette Intégrale revient justement sur ces épisodes parues par-ci par-là au grès des séries hôtes, entre 1969 et 1977 !
C'est une très bonne occasion de redécouvrir ces histoires, pour la plupart traduites dans Titans (en fait n'ont été traduits que le Marvel Super-heroes 18 et les Marvel Presents...), avec des personnages qui auraient certainement mérité d'être davantage approfondis !

Car c'est bel et bien ce qui ressort sur la première moitié de ce volume, une impression d'avoir des personnages, avec un univers plein de potentiel, qui restent néanmoins sous exploités et réduits la majeure partie du temps à des archétypes sans profondeur !
Dans les Marvel Two-in-one et les Defenders ils ne restent que des personnages secondaires qui servent à installer un cadre, à insister sur les sempiternelles batailles contre les Badoons. Néanmoins Gerber, qui s'occupe déjà des scénarios, commence à insuffler davantage de complexité au fur et à mesure, il introduit le nouveau personnage Starhawk, les Badoons femelles et finit le team-up avec les Defenders sur une pirouette qui boucle adroitement, mais de façon quelque peu expéditive, la trame autour des Badoons.
Toutefois, dès les premières histoires de Marvel Presents le ton change, le scénariste s'attarde sur les personnages, prend le temps de les développer, de leur donner une vraie personnalité qui leur manquait jusque là. Les héros ne sont plus là pour servir de prétexte futuriste aux autres séries Marvel, ils vivent leurs propres aventures et c'est réellement passionnant (même si Gerber use et abuse de textes narratifs redondants qui répètent et décrivent ce que l'on voit dans les cases, à la longue, on en viendrait presque à se contenter des images qui sont suffisamment parlantes...)

Bien sur, les personnages n'ont pas le charisme des grandes stars de la boite aux idées, mais Gerber arrive à leur donner une vraie flamme qui fait plaisir à lire, une sorte de plongée nostalgique vers ce qu'étaient les comics dans ces années là.
Et c'est justement ce qui est étrange, ces personnages gagnent à vivre leurs propres aventures, à une époque ou les cosmique dans les comics se cantonnaient à quelques séries seulement (Captain Marvel, Warlock ou même Star Wars...), plutôt que de se glisser dans les séries des autres comme avant et ce que leur réserve malheureusement la suite (long run avec les Avengers notamment !). Il y avait matière à les rendre plus spécifiques, surtout avec quelqu'un comme Gerber (a qui on doit tout de même Omega, les Defenders ou Howard the duck !!!) qui avait déjà la réputation de fournir des choses plus décalées !

Malgré tout cela reste une très bonne lecture qui, même si elle surfe sur la vague du film sorti cet Eté n'en demeure pas moins une très bonne opportunité de revenir sur des personnages assez peu connus et vite oubliés depuis longtemps !

Très conseillé, en attendant la suite... !

Par , le

Les albums de la série LES GARDIENS DE LA GALAXIE INTEGRALE